Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Alias Caracalla / Daniel Cordier

En réponse à -21 -20 -19 -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1On s'égare... de françois delpla

Qui s'égare ? de Francis Deleu le vendredi 31 mai 2013 à 19h19

Bonsoir,
"... comme souvent lorsqu'on mélange les forums. Ce qui est pertinent dans l'un peut faire diversion dans l'autre."
Comme tu te répands sur plusieurs espaces de discussions, dois-je comprendre que tu fais diversion en passant de l'un à l'autre ?
"Il conviendrait plutôt que tu me donnes acte que ton post précédent amalgamait deux citations bien disparates de Rousso et de Douzou."
Donner acte ? Il faudrait le demander à Laurent Douzou. Je n'ai fait que reprendre ce qu'écrivait Douzou à la page 172. A la citation de Rousso, Douzou répond par un constat. Est-ce faire diversion ?

Pour le reste, je ne me prononce pas n'ayant pas lu le dernier livre de Cordier et me méfiant des interprétations tant de Pascal Convert que de François Delpla, l'un et l'autre connus pour être très proches des époux Aubrac (ce qui n'est pas un reproche).
Aux critiques acerbes qui lui sont adressées, gageons que Daniel Cordier y répondra en apportant la preuve de ce qu'il semble avoir suggéré ou, à défaut, d'admettre que sa mémoire s'est égarée sur des chemins de traverse.

Notons aussi ce qui, à mes yeux, était passé inaperçu : le délai de près de deux mois entre la journée du 17 mai (date de la Table ronde) et le 9 juillet (date de la publication du compte-rendu).
Ce qu'écrit précisément Laurent Douzou :
La phase où se prépara la publication fut plus tendue encore que la journée de la table ronde. La méfiance entre les participants, se suspectant mutuellement de réécrire à leur avantage leurs interventions au lieu simplement de les condenser, était extrême. Loin de retomber tout de suite après la publication de la table ronde, ces tensions s'exprimèrent au grand jour au mois de juillet 1997, singulièrement à travers les articles réactifs parus dans Libération sous la plume des participants à la table ronde.
La question que je me pose : les participants n'étant pas d'accord entre eux quelle fut la teneur précise des interventions.

Mais encore ! Pourquoi Pascal Convert indique-t-il en note de son article : Ce texte est publié, après relecture, avec l'accord des enfants de Lucie et Raymond Aubrac

Bien cordialement,
Francis

PS. Sur ton site - - Jacques Ghémard et Francis Deleu défendent Cordier avec une opiniâtreté digne d’une meilleure cause. Bof !
Deleu (et probablement Ghémard) cherchent à élucider les non-dits, les interprétations, les suspicions et surtout à résoudre les énigmes que Daniel Cordier laissent planer à tort ou à raison (preuves à l'appui).

*** / ***

lue 1378 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Assez ! de françois delpla 31 mai 2013 20h36

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Alias Caracalla

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes