Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Opération Suicide / Robert Lyman

 

Interview de l'auteur de Daniel Laurent le dimanche 23 décembre 2012 à 08h33

L’auteur a eu l’amabilité de bien vouloir répondre à nos questions :
Daniel Laurent
Operation Suicide, une tragédie quasiment inconnue, Qu’est-ce qui vous a mis sur la piste de ce raid ?
Robert Lyman
J’ai entendu une entrevue avec Norman Colley, le ‘13e Homme’ (i.e. la réserve), qui a voyagé jusqu’à la Gironde sur le HMS Tuna mais qui n’a pas participé au raid. C’était une histoire tellement extraordinaire que j’ai pensé qu’il fallait que j’écrive l’histoire complète, surtout depuis que le livre de CE Lucas Phillips des années 1950 (The Cockleshell Heroes) a été écrit sans l’accès aux dossiers secrets dans les Archives Nationales, la plupart n’ayant pas été accessible avant les années 1970. De fait, un dossier n’a pas été accessible avant 2011! Alors, j’ai visité Norman et puis interviewé les familles des hommes, incluant Mme Bridget Hasler, et décidé d’écrire le livre.

DL
Le titre, ainsi que la présentation de l’éditeur, limite le livre a l'histoire de ce raid, alors qu’en fait c’est toute l’histoire des opérations secrètes en France qui est proposée a vos lecteurs, en particulier dans la première partie. Une raison particulière ?
RL
Hé bien, c’est décevant. Le raid ne peut être compris que dans le contexte de la situation militaire globale en 1942, et surtout les circonstances à l’époque en France Occupée. Dans tous mes livres j’ai fortement essayé de m’assurer que le contexte du temps est totalement développé, pour que les lecteurs comprennent pourquoi les opérations ont eu lieu, pas seulement ce qui s’est passé. L’histoire de la résistance dans la région est fascinante, et l’interaction entre les Royal Marines et la population française en est une très solide, parce qu’à travers celle-ci on peut voir toute la douleur de l’occupation. J’ai découvert la complexité de la situation du renseignement et de la résistance dans les régions de la Charente et de la Gironde à travers des discussions avec les Dr. Maquis à l’Université de Poitiers, Dr. Michael Cobb à l’Université de Manchester et feu le Professeur MRD Foot.

DL
Votre description des événements, en particulier la difficile fuite de Hasler et Sparks au travers de la France et l’Espagne donne a croire que vous connaissez bien les lieux. Avez-vous fait des recherches localement ?
RL
Oui! J’ai toujours insisté pour visiter les endroits au sujet desquels j’écris, et avec l’aide d’une voiture loué j’ai passé trois semaines en 2010 à voyager à travers la France, de Bordeaux aux Pyrénées, m’assurant que je pourrais écrire avec confiance au sujet des endroits sur lesquels j’écrivais. En fait, j’ai visité Bordeaux trois fois et voyagé plusieurs jours sur la route entre Blaye et Ruffec sur laquelle Hasler et Sparks ont marché durant leur évasion.

DL
Votre bibliographie comporte 7 livres en français. Vous êtes francophone ?
RL
Malheureusement mon Français n’est pas très bon, alors j’ai travaillé de près avec M. François Boisnier quand j’ai écrit le livre, et voyagé en France. Il ne m’a pas seulement aidé à comprendre le contexte français du raid mais a aussi aidé à traduire plusieurs documents français, et m’a présenté à plusieurs Français associés au raid.

DL
Tous vos livres sont au sujet d’histoire militaire, principalement la DGM. Qu’est-ce qui vous a engage dans cette direction ?
RL
En fait, mon premier livre publié était sur le rôle de l’intervention militaire en Bosnie-Herzégovine, mais à part celui-ci je me suis concentré sur la 2e GM. La raison principale est que tous mes livres reposent sur des entrevues approfondies aves des anciens combattants, et quand j’écrivais ma biographie sur le Field Marshall Bill Slim j’ai attrapé le virus de rencontrer et discuter avec les hommes et les femmes qui y étaient. J’ai réalisé qu’il y avait plusieurs histoires de la 2e GM qui avaient besoin d’être racontées, et la meilleure voix est celle de ceux qui y étaient.

DL
Votre website mentionne que Opération Suicide a été publie en GB en 2012. La version française parle d’un copyright original de 2010. Qui a raison ?
RL
Hé bien, le livre a été publié en 2012 mais le manuscrit a été complété en 2010, alors je suppose que les deux sont corrects!

DL
Qu’est-ce qui viens ensuite ? Dans quelle direction orientez-vous vos recherches ?
RL
Une autre histoire sur la France! J’aurai bientôt terminé mon histoire sur l’Opération Chariot, le raid du Combined Operations sur Saint-Nazaire en mars 1942. C’est le 70e anniversaire du raid cette année, et environ 20 anciens combattants sont toujours en vie au Royaume-Uni. C’est une histoire extraordinaire, pour laquelle j’ai reçu beaucoup d’aide de la part d’historiens français. J’ai déjà passé beaucoup de temps à marcher dans la ville, quoiqu’elle ait beaucoup changé depuis 1942. Ce qui n’a pas changé ce sont les énormes alvéoles pour U-boats et l’énorme cale-sèche, construite en 1934 pour le SS Normandie. Il devrait être publié en 2013 sous le titre ‘Into the Jaws of Death: the Gallant 600 and the Legendary Raid on Saint-Nazaire’. Cela vient du poème de Lord Tennyson, bien connu au Royaume-Uni, sur la charge de la Brigade Légère lors de la Guerre de Crimée lorsque 600 hommes ont galopé vers une destruction certaine contre les canons russes. Le raid de Saint-Nazaire était semblable en grande partie, où 621 commandos et marins ont navigué vers l’inconnu, se faisant tirer dessus de la gauche et la droite, pour attaquer le port et détruire la cale-sèche. C’est une leçon d’humilité pour moi d’écouter les histoires de ceux qui y étaient, et j’espère que ma façon de raconter l’histoire lui rend justice.

*** / ***

lue 2215 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Stratégie de bataille 29 déc. 2012 09h05
2 Merci du conseil de Daniel Laurent 29 déc. 2012 10h46
2 Valeur de bataille 29 déc. 2012 10h58
1*** contribution effacée
2 A priori de bataille 29 déc. 2012 20h41
3 C'est la même opération de Daniel Laurent 30 déc. 2012 03h31
4*** contribution effacée
5 Citent-il Robert Lyman ? de Daniel Laurent 30 déc. 2012 10h24
6*** contribution effacée
7*** contribution effacée
8 Churchill de bataille 31 déc. 2012 18h08

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Opération Suicide

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes