raisonnement aporique - Le choix de la défaite - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le choix de la défaite / Annie Lacroix-Riz

En réponse à -18 -17 -16 -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1perseverare diabolicum ! de françois delpla

raisonnement aporique de 13emeDBLE le vendredi 31 août 2012 à 16h17

Je n'en sais pas plus sur ce plan Otto, dont je découvre l'existence en lisant ces échanges.

je relève simplement la contradiction entre ces deux affirmations :

1) Faire des plans est la routine d'un e-m
2) le plan d'invasion de l'URSS révèle un projet politique sous-jacent émanant du corps d'officiers, indépendamment d'Hitler...

Il faudrait savoir : c'est un projet politique ou une simple tâche routinière purement "technique" ?

Pour le reste, et sans me prononcer sur le plan Otto, je persiste :

Pour préparer un plan offensif, il faut un cadre politique préalable : attaquer un pays qui va résister, avec des alliés, ou qui va s'effondrer ne se planifie pas de la même manière.

C'est pour cela que la planification commence par des instructions politiques, décidées par Hitler, et s'appuie sur des études préalables (quels effectifs ? quelles routes ? quels obstacles ?...).

CM

*** / ***

lue 1749 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes