Canaris coupable, effet de mode ? - Canaris : le maître espion de Hitler - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Canaris : le maître espion de Hitler / Eric Kerjean

En réponse à -3 -2
-1deux dissertations sur la réception de Kerjean de françois delpla

Canaris coupable, effet de mode ? de Emmanuel de Chambost le vendredi 18 mai 2012 à 16h50

Bonjour à tous,

N'ayant pas lu le livre de Kerjean, je suis très à l'aise pour en parler. Je me demande s'il n'y a pas un effet de mode consistant à gommer les différences de sensibilité ayant pu exister au sein de l'Allemagne nazie. Finie la bonne Wehrmacht face aux méchants SS. Et fini aussi, le gentil Canaris.

La mode précédente qui avait au contraire tendance à rehausser les contrastes s'épanouissait sur la vénération des valeurs militaires éternelles et transnationales.

La délégitimisation de l'Armée et des valeurs militaires en même temps que la culpabilisation généralisée vis-à-vis de la Shoah aurait quelque chose à voir avec la nouvelle mode. Dans le jugement de l'histoire, le bénéfice du doute ne s'appliquerait plus aux militaires, surtout quand ils sont allemands.

Emmanuel

*** / ***

lue 1692 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes