Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

 

Au sommaire du n° 18. de Francis Deleu le lundi 07 mai 2012 à 17h27

Hommage

Raymond Aubrac - Une vie de Résistant
Il n'a pas tout à fait tenu jusqu'au centenaire de la mort de Jean Jaurès, le 31 juillet 2014, qui aurait été aussi le sien. De notre encyclopédie racontant la guerre tous les deux mois, il fut l'invité à deux reprises, en novembre 2009 dans le numéro 2 pour raconter son avant-guerre et sa « drôle de guerre », puis en janvier 2012 (n° 16) pour son action résistante - lors d'une discussion animée par des lycéens enthousiastes. Mais il a connu plusieurs autres vies après la guerre, dont à présent un livre et un film de Pascal Convert permettent de prendre connaissance.
Par François Delpla
Passeur d'Histoire

Morgan Sportès, romancier du réel, conte l'histoire de Rubi, Waffen-SS français.
Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, Morgan Sportès puise ses sujets dans l’Histoire. Attiré par la complexité des destins et des situations, il s’est tour à tour penché sur son Algérie natale (L’Outremer), l’Indochine des « années noires » (Tonkinoise), sur Richard Sorge, mythique espion de Staline (L’Insensé), sur Yousouf Fofana et son « gang des barbares » (Tout, tout de suite, Prix Interallié 2011) mais aussi – et c’est l’objet de notre rencontre – sur l’existence chaotique de « Rubi », ancien Waffen‑SS français que le hasard fit entrer dans sa vie un jour de 1967. Plus de quarante ans plus tard, naîtra L’aveu de toi à moi, un livre hors normes qui narre ses relations avec ce personnage rocambolesque et fascinant, dont Sportès restitue la trajectoire : passé d’un soutien précoce au Front populaire à un ardent maréchalisme, Rubi a déserté les Chantiers de jeunesse pour passer au maquis, qu’il a fui aussi, trouvant un refuge dans la « Relève » et les usines allemandes. Là, il contractait un engagement au sein de la Waffen‑SS, qu’il déserta encore. Repris, il échouait dans un camp annexe de Dachau, seule partie de son existence connue, au prix de quelques aménagements, des lecteurs de cet homme qui fut, aussi, un écrivain aujourd’hui oublié, dont les poèmes suscitaient l’admiration de Louis Aragon…
Propos recueillis par Thomas Rabino
Asie - Pacifique

Le pays du « dernier empereur » - Le Mandchoukouo

Fantoche, artificiel, marionnette : autant de qualificatifs associés au Mandchoukouo. Peu de nations ont été l’objet d’un jugement si sévère. Cependant, en paraphrasant Marc Elliott, ne faut‑il pas plutôt accepter que la Mandchourie ait non seulement un passé mais aussi une histoire ?
Par Fabrice Jonckheere
La guerre

Les armes chimiques et biologiques durant la Seconde Guerre mondiale - Naissance de la dissuasion
Lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, les états-majors comme l’opinion publique sont persuadés que les armes chimiques seront, à l’image du précédent conflit, largement utilisées. Et lorsqu’elle s’achève, les arsenaux des belligérants regorgent de gaz de combat et comptent les premières armes biologiques… qui ne furent (presque) jamais employées. Comment expliquer cette retenue ?
Par Nicolas Chevassus-au-Louis

Les chroniques de mai 1942

La guerre

L'invasion de Madagascar - Premier débarquement-test des Alliés
Le soir du 9 avril 1942, quatre mois après le torpillage des cuirassés Repulse et Prince of Wales, la Grande-Bretagne est de nouveau sous le choc : au terme d’une opération-éclair de 96 heures, la Marine impériale japonaise a littéralement nettoyé l’océan Indien en surprenant la Royal Navy à Ceylan.
Par Yann Mahé
Résistance

La Résistance en Belgique, 1940-1944 : Une odyssée méconnue
Juin 1940. À la suite de la défaite française, la majeure partie de l’Europe occidentale est aux mains de l’Allemagne. Seule la Grande-Bretagne défie encore la puissance nazie. En Belgique désormais occupée, la population tente de recouvrer ses esprits après les terribles événements du mois de mai. Si une petite minorité – essentiellement l’extrême droite nationaliste flamande et, du côté francophone, les tenants du rexisme – se réjouit de la mise en place du régime d’occupation, la masse déplore cette situation, mais s’y résigne, en l’absence de toute alternative crédible à ses yeux.
Par Fabrice Maerten
Opération « Antropoid » - L'assassinat de Reinhard Heydrich
Le 4 juin 1942, la nouvelle résonne dans le monde comme un coup de tonnerre : Reinhard Heydrich, le « protecteur » de la Bohême-Moravie, l’homme le plus craint du IIIe Reich, a succombé à ses blessures, suite à un attentat survenu dans les faubourgs de Prague quelques jours auparavant. Retour sur cette incroyable opération de la Résistance tchécoslovaque.
Par Nicolas Anderbegani

Les chroniques de juin 1942

La guerre

Stopper Yamamoto ! - Les Batailles de la mer de Corail et de Midway
En mars-avril 1942, l'expansion japonaise est à son apogée. Afin d'en finir définitivement avec les Alliés, l'état-major nippon décide de mener deux opérations d'envergure susceptibles de mettre un terme au conflit. Il s'agit des batailles de la mer de Corail et de Midway.
Par Fabrice Jonckheere
DOSSIER : LA VICTOIRE DE ROMMEL ?
- L’Égypte à l'heure du choix - Un tapis rouge pour Rommel ?
Occupée par la Grande-Bretagne en 1882, l’Égypte n’en demeure pas moins officiellement possession de l’Empire ottoman jusqu’en 1914, lorsque le premier conflit mondial éclate : en état de guerre avec Istanbul, les Britanniques déposent le Khédive Abbas II reconnu par la Sublime Porte et instaurent un protectorat, qui devient – avec la bénédiction de Londres – royaume indépendant en 1922.
Par Yann Mahé
- L’Opération « Salaam » - La véritable histoire du « patient anglais »
Au printemps 1942, le front nord-africain s’est stabilisé sur la ligne Gazala, mais la Panzer-Armee « Afrika » de Rommel s’apprête à reprendre l’offensive en direction du canal de Suez. En prévision de cette imminente marche en avant à travers le désert, l’Abwehr, le service de renseignements de la Wehrmacht, décide d’envoyer deux agents au Caire. Leur mission : recueillir un maximum d’informations sur les forces du Commonwealth, en espionnant le trafic sur le canal et le déploiement de la 8th Army.
Par Xavier Tracol
- Rommel aux portes de l'Égypte - La seconde contre-offensive de l'Axe en Afrique du Nord
Les événements de la fin de l’année 1941 ont montré l’instabilité chronique du front africain. Totalement absorbé par les opérations sur le front de l’Est, l’OKW (le commandement suprême des forces armées allemandes)ne daigne jeter qu’un œil distrait sur ce théâtre d’opérations jugé « secondaire ». L’Italie conserve la responsabilité du secteur, où la présence allemande reste indispensable. Toutefois, en raison du terrain perdu sous la pression britannique suite à l’opération « Crusader », Hitler nomme le Generalfeldmarschall Kesselring responsable du théâtre d’opérations Sud, et ce afin de réévaluer la situation.
Par David Zambon
La Bataille de Bir Hakeim - Une Résurrection française
Bir Hakeim est situé à environ 70 kilomètres de la mer. Il s’agit d’un carrefour de pistes qui doit son nom (littéralement « le puits du chef ») à trois antiques citernes romaines ensablées qui forment une élévation et qui ont été rebaptisées « les mamelles » par les soldats français ; une petite crête les relie aux ruines d’un vieux fortin turc. Le point d’appui, un polygone de 16 km2, est divisé en trois secteurs défensifs, tenus par un bataillon d’infanterie. À la pointe de chaque secteur se trouve une redoute (accueillant un bataillon) ceinte de champs de mines et orientée de façon à pouvoir se défendre en cas d’irruption de blindés ennemis à l’intérieur du périmètre. Étant donné que la 1re BFL (brigade française libre) est articulée sur quatre bataillons, cela permet d’en conserver un en réserve. La brigadeprend possession des lieux le 15 février 1942, avec pour mission la poursuite de l’aménagement des défenses et la constitution de jocks columns, des colonnes mobiles patrouillant dans le désert.
Par David Zambon
Magazine
- À voir : Au coeur du génocide - Les enfants dans la Shoah
Un million et demi d'enfants juifs de moins de 15 ans ont été assassinés en Europe durant la guerre. Au fondement de la mise à mort des victimes, le crime d'être né et lui seul. Le Mémorial de la Shoah propose une exposition consacrée au sort et aux actes de ces enfants qui ne sont plus, mais aussi de ceux qui ont survécu.
(Rubrique assurée par Xavier Tracol)
- Cinéma : Le Titanic des Nazis - Quand Goebbels voulait un film catastrophe (par Xavier Tracol)

*** / ***

lue 8104 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Et vous trouvez ça drôle ! de Laurent Boussaton 23 mai 2012 18h24
2 Pas tout compris ... de Jacques Ghémard 23 mai 2012 19h29
3 Moi si ! de Laurent Boussaton 23 mai 2012 19h58
4 Un peu vache ! de françois delpla 24 mai 2012 05h58
5 Meuh ! de Laurent Boussaton 24 mai 2012 11h54
1 Le paradoxe de la recherche médicale nazie de Francis Deleu 27 octo. 2012 22h00
2 Etonnant ! de JARDIN DAVID 28 octo. 2012 07h50
3 Un choix industriel ? de Francis Deleu 28 octo. 2012 18h10
4 Aucune et beaucoup de Jacques Ghémard 29 octo. 2012 10h41
2 Science nazie ou médecine du travail allemande ? de Emmanuel de Chambost 28 octo. 2012 10h55
3 Heurs et malheurs de la recherche fondamentale de Francis Deleu 28 octo. 2012 19h03
4 Et l'huile de coude ? de Emmanuel de Chambost 29 octo. 2012 14h54
5 Chevassus-au-Louis de Francis Deleu 30 octo. 2012 13h21

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes