Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

"Tu trahiras sans vergogne" et "Mon père l'inspecteur Bonny" / Philippe Aziz et Jacques Bonny

 

La Carlingue de Serge Desbois le mercredi 11 mai 2011 à 17h47

Le « 93 rue Lauriston » n’était pas un vaste immeuble. Chaque étage était assez étriqué et comportait 2 à 3 petites pièces. Au 1er étage se tenait Bonny qui était un homme de bureau et qui tenait toute la comptabilité avec minutie, des vols d’argent, de bijoux, de lingots d’or dérobés au Français en particulier aux familles juives.
À ce 1er étage, il y avait 2 secrétaires au début mais un jour elles ont disparu car, sans doute, elles voulaient échapper à l’ambiance nauséabonde.

Bonny effectuait son travail avec sérieux d’autant plus qu’il était le seul à « avoir de l’instruction », le chef Chamberlin dit Lafont comme tous les autres de la Carlingue, permanents ou occasionnels, étaient presque tous illettrés.

Lafont, le chef, était au 2ème étage du 93 rue Lauriston. Il avait un bureau et un lit où il recevait de nombreuses maîtresses. Ici sont passées certaines comtesses vraies ou fausses comme la Tchernycheff-Bezobrazoff, les actrices Yvette lebon et Monique Joyce etc. Fatigué de la Tchernycheff, il l’a repassé à son chauffeur Eddy Pagnon.

Au dessus du 2ème étage, nous ne savons pas. Était-ce les chambres des « permanents », des gardes du corps de Lafont ? Existait-il des pièces réservées à la torture ?

Au sous-sol il y avait une cuisine aménagée et la cuisinière.
Aziz pensait qu’il y avait aussi une autre pièce pour la torture ?

Lafont était connu dans tous les cercles collaborationnistes de Paris mais nous avons peine à croire que dans ces petites pièces exiguës, il recevait le gratin comme le ministre Chassaigne, le préfet de Police Bussières et bien d’autres, et tous ensemble quelques fois.

Il accueillait aussi les gradés de la Gestapo et de l’Abwehr qu’il arrosait grassement : Le général von Behr, le colonel Knochen, le commandant Boëmelburg, le commandant Kieffer, la commandant Scheffer de l’Abwerh, le capitaine Radecke, un habitué, le capitaine Muller etc.

Dans l’entrée du « 93 », Lafont avait placé un énorme portrait de Hitler et de Goëring de 3m / 3m.

Lafont avait acquis, ou volé, un hôtel particulier à la fin de son règne, à Neuilly, pour se loger et il avait consulté un antiquaire qui lui livrait du style Henri II. Il n’y connaissait strictement rien. Devant le portrait de Mme de Staël, il avait demandé « qui c’est, cette gonzesse ?»

Maître du Tout-Paris, après avoir circonscrit la Gestapo et l’Abwehr par ses cadeaux colossaux ( sauf le général Oberg qui ne s’est pas laissé faire ), en 1944 Lafont rêvait : Il pensait que peut-être il pourrait finir général lui qui était actuellement « Hauptmann » c’est à dire capitaine de la Wehrmacht. Il s’en était ouvert à Abel Danos, un de ses fidèles voyous qui lui avait rétorqué : « Tu ne sais même pas lire et écrire » et qui avait pris une baffe mémorable.

Tout ceci semble vrai car Aziz a interviewé des gens proches de la Carlingue comme Georges Prades conseillé de Paris et ami du gratin collaborationniste par exemple.

*** / ***

lue 7405 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Avant 1940, l’inspecteur Bonny n’était pas « le meilleur policier de France » de Serge Desbois 12 mai 2011 14h18
1 Lafont et Bonny capturés en août 1944. de Serge Desbois 14 mai 2011 09h02
2 procés de Lafont ? de Léon BEL 14 mai 2011 10h33
3 Laval et Lafont de Serge Desbois 14 mai 2011 15h00
2 roger duchesne de bruno duval 05 mai 2012 18h48
3 Bonny et Lafont, bailleurs de fonds de Serge Desbois 06 mai 2012 07h51
2 Carlingue et Brigade Nord-africaine de Résistance24 30 avril 2014 11h43
3 La Phalange nord-africaine en Dordogne de Francis Deleu 30 avril 2014 22h18
4 Phalange nord-africaine de Résistance24 12 mai 2014 17h30

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur "Tu trahiras sans vergogne" et "Mon père l'inspecteur Bonny"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes