La valse des chiffres - Histomag 39-45 - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -2
-1Le choix de la défaite de Francis Deleu

La valse des chiffres de Francis Deleu le vendredi 15 avril 2011 à 15h38

Bonjour,

Dans son article, ALR avance-t-elle des chiffres révélateurs ou lance-t-elle de la poudre aux yeux pour abuser de la crédulité des lecteurs ? Elle écrit :
***** Le Prêt-Bail, outre qu’il ne représenta qu’une contribution modeste à la production de guerre soviétique (de 4 à 8% du revenu national pendant la « grande alliance »), ne fut en réalité accordé à l’URSS qu’après l’extraordinaire victoire de Stalingrad, c'est à dire quand Washington eut acquis la certitude définitive que l’Armée rouge triompherait de l’invasion. Prêt typique de ceux octroyés sans risque financier par la haute banque *****
Nous avons déjà examiné plus avant ce qu'il en était des livraisons américaines. D'autres précisions sur Wikipedia : Lend-Lease

Par ailleurs, une petite phrase était passée inaperçue :
Le Prêt-Bail, outre qu’il ne représenta qu’une contribution modeste à la production de guerre soviétique (de 4 à 8% du revenu national pendant la « grande alliance »)
"Revenu national ?" Que fallait-il entendre par là ? Un contributeur du forum "Passion-Histoire" répond ingénument :
***** Cela me parait très clair: la contribution américaine représente donc entre 4 et 8% du PIB de l'URSS cette année-là.
Ce qui est énorme: aujourd'hui, les USA qui représentent la moitié des dépenses militaires mondiales sont à 4,6% du PIB; la France et la Grande-Bretagne sont à 2,5% du PIB. La moyenne mondiale est à moins de 1%. *****
Soit ALR lance un chiffre au hasard sans rien y connaître, soit en bonne militante stalinienne, elle trompe ses lecteurs.
Jacques Pauwels, Le mythe de la bonne guerre, propose une autre approche :
***** L'aide américaine "n'a jamais représenté plus de 4 à 5 %" de l'effort de guerre total soviétique! (p. 78)***** sans autres précisions.
Que faut-il entendre par "effort de guerre total soviétique" ? Extrapolé au volume des livraisons américaines, nous obtenons des chiffres 20 fois supérieur. Faites le compte !

Conclusion : méfions-nous des chiffres qui, comme le bikini, montre presque tout en cachant l'essentiel.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 2389 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes