La Grèce - Mussolini - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 07 mars 2011 à 20h18

Mussolini / Pierre Milza

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Excellent documentaire, mais... de Nicolas Bernard

La Grèce de d.zambon le lundi 07 mars 2011 à 20h06

Je n'ai pas lu le bouquin de Van Creveld (il faut que je comble cette lacune) et je n'en connais que des extraits par l'intermédiaire d'autres auteurs. Il apparaîtrait néanmoins que la prétendue approbation des Allemands, qui fait suite à la visite de Ribbentrop à Rome, n'ait été qu'une interprétation toute "mussolinienne" des paroles du ministre, comme l'indique, entre autres, McGregor Knox (citant Schramm-von Thadden). L' Allemand n'aurait finalement que garanti (à nouveau) le respect de la "zone d'influence" italienne dans la région tout en "réaffirmant le veto du mois d'août" (Knox, Mussolini unleashed 1939-1941, Cambridge University Press, 1982. Note 3 p. 342). La stratégie de la "guerre parallèle" de son allié n'enchantait pas spécialement Hitler, mais il n'y trouvait rien à redire tant que la victoire était au bout du fusil (c'est-à-dire les quelques semaines de succès italiens en septembre 40). Je doute fort qu'un condominium avec l'Italie fasciste, certainement affirmé et réaffirmé lors de nombreux colloques et entrevues, ait véritablement fait partie des plans d'Hitler (à l'instar de l'invasion de la GB). La "race latine", ne l'oublions pas, ne représente que peu de choses. L'idée d'une invasion de l'Italie, très tôt, ne lui a pas été étrangère, et rappelons-nous que Mussolini a toujours craint cette menace potentielle, tant et si bien que, longtemps, ont été menés des travaux de fortifications du "vallo alpino del Littorio" à la frontière avec le Reich. Ceux-ci n'ont pris fin que sur sollicitation indignée des Allemands (comme le rapporte Mario Roatta dans ses mémoires).

*** / ***

lue 1725 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La conférence du Brenner de Nicolas Bernard 08 mars 2011 00h00
2 L'hypothèse... de d.zambon 08 mars 2011 05h41
3 Sauf que... de Nicolas Bernard 08 mars 2011 11h11
4 Un certain degré de manipulation de françois delpla 08 mars 2011 11h37
4 Rivalité, non. de d.zambon 08 mars 2011 15h43


 

Participer à l'ensemble du débat sur Mussolini



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes