Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 14 avril 2012 à 20h10

Jean Jardin 1904-1976 Une éminence grise / Pierre Assouline

En réponse à
-1Où sont les archives de J. Jardin ? de Serge Desbois

Révélations de françois delpla le dimanche 23 janvier 2011 à 11h25

Le propos de la demi-soeur est révélateur en lui-même : si le dialogue entre elle et son grand-père, rapporté par Alexandre (elle s'est décidée à lui demander des précisions sur son rôle à Vichy et il a botté en touche) était si déformé, elle le rétablirait, au lieu de passer à autre chose.

Quant aux archives, leur envoi aux Etats-Unis (peu conforme, pour le coup, à l'image qu'Alexandre donne du précautionneux Jean) est démenti par ceci, qui trône depuis une semaine sans démenti aucun sur le blog d'Assouline :

"Je sors de mon habituelle réserve car j’en ai trop entendu. Je connais Gabriel Jardin personnellement depuis plusieurs années, presque décennies. C’est un garçon intelligent quoique timoré, mais attachant au-delà de l’exprimable. Toutefois, depuis que je l’ai entendu sur Europe 1 face à Marc-Olivier Fogiel, que j’ai lu dans Le Figaro sa diatribe contre son neveu, je ne peux plus le laisser répandre ainsi les mensonges dont il est le principal coupable.

Alexandre Jardin est allé visiter les Archives Nationales. Elles étaient vides, dit-il, de tout document concernant son grand-père Jean Jardin. Comment pourrait-il en être autrement, lorsqu’on sait que c’est Gabriel Jardin lui-même, avec l’aide de son frère Pascal, qui a brûlé personnellement les archives compromettantes de son père après la mort de celui-ci. Jean Jardin avait donc conservé et emporté avec lui en Suisse toutes les archives le concernant, et fait en sorte qu’aucun document compromettant ne soit disponible. Ses fils ont parachevé cette oeuvre d’oubli volontaire.

J’affirme ce fait par nature invérifiable et qui ne m’avait jamais dérangé jusqu’à ce jour. Je souffre de devoir m’en tenir à l’anonymat et de paraître pour un corbeau. Mais comme c’est Gabriel Jardin lui-même qui m’avait prise à témoin et m’avait raconté cet épisode, dont il ne semblait alors pas fier, je dois à Alexandre Jardin de le lui dire aujourd’hui, ainsi qu’à Pierre Assouline, qui a probablement été trompé dans ses recherches sur Jean Jardin. Gabriel m’a dit ceci en substance, il y a un peu plus de dix ans : “J’ai tout brûlé, il y avait là des choses tout à fait compromettantes pour mon père si ça venait à tomber dans des mains mal intentionnées”.

Je ne lui en veux pas d’avoir fait cela, c’est un réflexe de survie lorsqu’on est le fils d’un tel père, qu’on doit porter de telles histoires. Mais je ne peux pas le laisser continuer s’indigner comme il le fait partout, sans lui rappeler ici que certains, en France et ailleurs, connaissent la vérité de son histoire et de celle de son père.
Rédigé par : Justine | le 14 janvier 2011 à 16:42
"


Bref, les anti-alexandrins de la famille font du remplissage et n'ont d'autre souci que de montrer qu'il y a des gens contre, comme des mauvais joueurs occupant le terrain sans jamais argumenter de façon précise et dialoguante sur un forum de discussion historique.

*** / ***

lue 2206 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Jean Jardin 1904-1976 Une éminence grise

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes