Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Présumé Jean Moulin / Jacques Baynac

En réponse à -2
-1Hardy : Éternelle discussion. de Serge Desbois

De l'intime conviction ? de Francis Deleu le mardi 24 août 2010 à 20h46

Bonsoir,

En conclusion, il y a 3 façons de voir, écrivait Serge Desbois :
1 / Il y a ceux qui sont sûrs que Hardy est coupable avec le 2ème Rapport de Kaltenbrünner et le rapport Flora, comme le dit Nicolas Bernard.
2/ Il y a ceux qui pensent qu’il est innocent ; aucun de ses camarades dont il connaissait les 7 ou 8 adresses n’a été dénoncé, par exemple pour Ravanel
3/ Il y a ceux qui doutent comme moi et ils sont nombreux.
Nous pourrions ajouter une 4ème ou plutôt une 3ème et demi façon de voir qui fut celle de Daniel Cordier :
Ni plus ni moins que tout autre résistant, je ne détenais la vérité sur cette affaire (…) Il fallait avant tout que je m'informe. Durant des mois, je lus ou relus des témoignages qui, je l'avoue, obscurcirent mon jugement plus qu'ils ne l'éclairèrent. Si bien que j'étais persuadé, le matin, de l'innocence de Hardy tandis que, le soir, sa culpabilité m'apparaissait évidente ! A mesure que j'avançais dans le dépouillement des dossiers, j'étais empêtré dans la masse des témoignages, dont l'éloquence convaincante emportait, tour à tour, mon adhésion. (en gras par mes soins)
Face à l'inflation de "suppositions", d'hypothèses, de preuves dans un sens et puis dans un autre, des controverses publiques, etc…. il est bien difficile de se forger une opinion. Déjà en 2002, alors que LdG en était à ses débuts, la question se posait à propos de Maître Maurice Garçon, le célèbre avocat de Hardy lors des deux procès. Sa plaidoirie à l'entame du second procès - reproduite ici - s'inscrit dans la logique d'un avocat cherchant à convaincre le jury de l'innocence de son "client". Par contre, plusieurs années plus tard, Maître Garçon éloigné des prétoires, réaffirmait son intime et ultime conviction.

***********

Hors sujet, incongru et déplacé : le site Wikileaks qui défraie la chronique en diffusant des archives secrètes sur la guerre en Afghanistan, vient de publier le résumé des auditions de Marc Dutroux. Oserions-nous gager que les archives secrètes de "l'affaire de Caluire" entrerait en possession des responsables de Wikileaks.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 2250 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Doute et conviction... de Alain Cerri 25 août 2010 11h01
2 De l'autorité de la chose jugée de Francis Deleu 26 août 2010 21h01
3 La chose jugée... de Alain Cerri 27 août 2010 14h29
4 tout à fait ! de françois delpla 27 août 2010 22h15
5 Effectivement ! de Alain Cerri 28 août 2010 13h57

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Présumé Jean Moulin

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes