Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le Défi de la neutralité / Georges-André Chevallaz

En réponse à -2
-1Vous ne répondez pas à mes questions de Nicolas Bernard

A propos de la rencontre des Frontistes avec Pilet de Christian Rossé le samedi 21 août 2010 à 00h52

Je suis tombé par hasard sur un passage intéressant du Rapport du CF à l'AF sur le régime de la presse en Suisse avant et pendant la période de guerre de 1939 à 1945, du 27 décembre 1946, publié dans la Feuille fédérale, 1947, vol. 1, pp. 287-288.
La Feuille fédérale, les DDS et autres publications sont disponibles sur le site des Archives fédérales.

Selon Edgar Bonjour, la rencontre entre Hitler et Schaffner n'a jamais eu lieu. Je trouve dans ce cas que c'est une bonne fiction.

Plus tard, il faut le dire, Schaffner se mit réellement au service de la propagande allemande, adoptant ainsi une attitude différente de celle des autres Suisses qui avaient participé à l'« Alemannische Tagung » et qui, probablement, ne se félicitèrent pas tous d'avoir été mêlés à cette affaire. L'activité de propagande exercée par Schaffner ressort par exemple du fait qu'il fut reçu par Hitler en personne au mois d'août 1940. Le Führer lui aurait dit ce qui suit: « Le parti insiste fortement auprès de moi pour que j'ordonne l'occupation de la Suisse. J'ai cependant donné ma parole à ce pays de ne pas le faire, et je suis décidé à tenir ma promesse. Mais la Suisse doit aussi faire sa part en adoptant une attitude positive à l'égard de l'Allemagne nationale-socialiste. Elle dispose encore d'un certain délai pour ce changement. Si elle laisse s'écouler ce délai sans l'utiliser, je serai obligé d'intervenir chez elle. » Peu après cette entrevue, Schaffner rentra en Suisse et groupa autour de lui des gens qui avaient appartenu à la « Nationale Bewegung », en vue de créer un mouvement en faveur d'une transformation de nos conditions politiques. Ces gens entreprirent des tournées dans le pays au début de septembre 1940, visitant divers hommes politiques pour leur exposer leurs idées. Il fut aussi question de chercher à voir le général. Le 10 septembre, Schaffner et quelques-uns de ses disciples furent reçus, comme on sait, en audience par M. Pilet-Golaz, alors président de la Confédération.

*** / ***

lue 1482 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le Défi de la neutralité

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes