Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le choix de la défaite / Annie Lacroix-Riz

En réponse à -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Un ch'ti bout de source... de Jean

Exportations massives en pleine famine : le fait est avéré de Nicolas Bernard le lundi 26 juillet 2010 à 10h16

Comme je le rappelais dans mon article, les exportations massives se sont poursuivies durant la famine. Elles étaient partie intégrante du processus ayant abouti à cette catastrophe, dans la mesure où elles étaient censées faciliter, dans le même temps, l'acquisition de matériel moderne qui, lui-même, permettrait à l'économie soviétique d'atteindre les résultats du plan quinquennal.

Cette obsession était telle que Staline, dans un télégramme à Kaganovitch et Molotov du 18 juin 1932, proposa même une augmentation du plan de collecte de 4 à 5 %, pour maintenir les exportations à un niveau appréciable (1.7 million de tonnes en 1932). Cette décision faisait fi de l'absence de réserve agricole découlant de prélèvements effectués sur la récolte (mauvaise) de 1931 en vue d'alimenter... les exportations ! Ce plan de collecte, aux dires de Sergueï Kirov (le proche collaborateur de Staline dont l'assassinat, en 1934, constitua un prétexte au lancement de la Grande Terreur), était bel et bien "la pierre de touche de notre force ou de notre faiblesse, de la force ou de la faiblesse de nos ennemis". Mais il mettait la population à la merci d'une mauvaise récolte. Ce qui fut le cas en 1932, du fait d'un climat exceptionnellement humide.

Staline maintint le cap de cette politique. De fait, alors que la famine faisait rage, les stocks ne furent pas débloqués à destination de la population avant janvier 1933. Mais l'aide accordée aux zones sinistrées restait dérisoire : 320.000 tonnes à peine, alors que les exportations étaient cinq fois supérieures.

*** / ***

lue 1989 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Un ordre de grandeur de Francis Deleu 26 juil. 2010 13h12
2 les "génocides alimentaires" de mich 04 févr. 2011 22h50

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le choix de la défaite

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes