Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Guerre secrète en Indochine / Michel David

En réponse à
-1le trafic de l'opium de Laurent Boussaton

La petite fumée... de René CLAUDE le jeudi 29 mai 2003 à 22h45

Bonsoir,

Les agents de la CIA et les unités spéciales US s'inspirèrent plus tard de l'exemple des officiers français et prirent une participation sur ce trafic d'opium pour alimenter les caisses noires et payer des chefs anticommunistes en devises ou en produits (opium et morphine base). Il faut dire que c'était là un moyen très tentant et surtout très rapide de faire entrer de l'argent noir. Je ne sais pas quand la consommation d'opium dans les fumeries d'Indochine fut interdite, mais jusqu' à la veille de la 2e guerre mondiale, la régie indochinoise de l'opium avait ses bouilloires officiellement implantées dans les villes du Tonkin, d'Annam et de Cochinchine. Durant la 1ère guerre d'Indochine, des administrateurs, des colons, petits et gros, et quelques militaires s'y retrouvaient pour "chasser le dragon". Lucien Bodard les fréquentait : il aimait l'opium mais il utilisait aussi les fumeries pour obtenir des tuyaux et des infos "off".

A propos d'opiomanie, le général Salan qui commanda en chef au Vietnam (après De Lattre ? sous réserve...) traîna jusqu'en Algérie une réputation de fumeur invétéré. Je n'ai jamais réussi à savoir si c'était une légende ou si le futur chef de l'OAS aimait tirer sur le bambou régulièrement... Salan fut-il réellement intoxiqué durant ses longs séjours au Tonkin dans les années 30 ? Quelqu'un a-t-il des éléments pour confirmer ou infirmer cette opiomanie ? On dit aussi qu'un agent double qui se fit passer pour un trafiquant d'opium prêt à fournir à Salan sa drogue dans la clandestinité fut liquidé par les commandos delta...Là aussi, légende noire ou réalité ?

D'avance, merci.

Cordialement,

René Claude

*** / ***

lue 1792 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 la petite fumee(suite) de Laurent Boussaton 31 mai 2003 18h38
2 Difficile d'avoir des avis sûrs et raisonnés... de René CLAUDE 31 mai 2003 23h08
3 re difficile d'avoir... de Laurent Boussaton 01 juin 2003 20h20
4 Un site sur Raoul Salan de René CLAUDE 01 juin 2003 21h05
5 Des bios concises... de René CLAUDE 01 juin 2003 23h09
6 des bios(suite) de Laurent Boussaton 04 juin 2003 20h59
7 Quelle valeur... ? de René CLAUDE 04 juin 2003 23h54
8 "fin d'un empire" de Laurent Boussaton 06 juin 2003 16h07
9 Une biographie critique de René CLAUDE 14 août 2003 12h27
10 juste une question... de Laurent Boussaton 15 août 2003 19h09
11 Une comparaison-digression de René CLAUDE 15 août 2003 22h36
5 Deux portraits de Salan de René CLAUDE 01 juin 2003 23h30

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Guerre secrète en Indochine

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes