Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 01 mars 2010 à 11h57

Vichy dans la "Solution finale" / Laurent Joly

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1La discrétion fut indispensable de Boisbouvier

Ouvrez les yeux ... de Francis Deleu le lundi 01 mars 2010 à 11h45

.... sur les crimes de Vichy plutôt que de vous accrochez à une fiction insupportable.

Un témoignage :

Un matin de février 43 à Chambon-sur-Lignon
Quelque chose de grave est arrivé. Il est demandé à tous les élèves, à tous les professeurs de se rendre à la Mairie du village au plus vite où il faut tout faire, tout tenter pour empêcher le départ d’un autocar dans lequel des élèves de I’ École raflés le matin même dans leurs pensions sont tenus prisonniers. En arrivant à la Mairie nous voyons dans toutes les rues affluer les élèves, filles et garçons de tous les âges, de toutes les classes, entourant déjà l’autocar gardé par des gendarmes en uniformes noir et casqués, mousquetons à l’épaule


**********
Beaucoup d’attestations de sauvetage furent établies après la guerre par ceux qui ont été sauvés, reconnaissant ainsi le courage et la générosité de leurs bienfaiteurs. La gendarmerie et la police française collaborèrent avec les forces nazies occupantes, et participèrent notamment aux rafles et aux déportations. Certains agents de l’ordre prirent néanmoins sur eux de prévenir d’une arrestation ou d’un contrôle à venir, permettant à de nombreux civils d'échapper aux rafles. Ce document montre aussi que les rafles n’avaient pas lieu qu’à Paris. On soulignera l’erreur sur ce document de 1953 : ce n’est pas la Gestapo qui effectue les arrestations du mois de juillet 1942, pas même celle du Vel’ d’Hiv’ mais bien la force publique française.
**********
Contrevenir à la réglementation de Vichy et aux prescriptions allemandes en cachant des personnes recherchées est extrêmement risqué. Pourtant, durant toute la guerre, des Français, résidant dans tout le pays, appartenant à toutes les catégories sociales et de toutes confessions, individuellement ou collectivement, ont soustrait des hommes, des femmes et des enfants aux recherches de la police française et des Allemands. Ce fut le cas, par exemple, du réseau "Marcel" qui sauva 527 enfants ou des habitants, de confession protestante, du village de Chambon-sur-Lignon, qui cachèrent également de nombreux enfants.
**********

Certains agents de l’ordre prirent néanmoins sur eux de prévenir d’une arrestation ou d’un contrôle à venir, est-il écrit plus haut comme Gilbert Lesage
Envoyé en Allemagne dans les années trente par le mouvement des Quakers français, il découvre le sort des Juifs et s’en trouve révolté. Pourtant, il proposa ses services au gouvernement de Vichy et fut nommé en 1941 chef du Service social des étrangers. En août 1942, les autorités de Vichy commencèrent à arrêter des Juifs en zone sud. Gilbert Lesage se trouvait parmi les fonctionnaires chargés d'appliquer les directives du secrétaire général à la police, René Bousquet. Il décida de désobéir, avertissant les organisations juives des rafles prévues. Un grand nombre d'enfants et d'adultes échappèrent ainsi à la déportation.

*** / ***

lue 1541 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy dans la "Solution finale"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes