Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 28 novembre 2009 à 16h02

Une jeunesse française / Pierre Péan

En réponse à -16 -15 -14 -13 -12 -11* -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Grain de sel ou grain de sable ? de Francis Deleu

À propos de Mitterrand, Lysander ou Hudson. de Serge Desbois le samedi 28 novembre 2009 à 15h51

Bonjour.
Dans le livre de Pierre Péan, il y a un côté risible en ce qui est sensé fuser de la bouche de Mitterrand. : : « Nous montons dans l’avion, un monomoteur Lysander ; nous sommes trois, plus le pilote. Nous mettons la tête entre les jambes pour le décollage. Nous frôlons les peupliers… Plus tard le pilote se présente à nous : « Je m’appelle Déricourt… » Je dis aux deux autres passagers « Quel pilote formidable ! … » Comment aurais-je inventé tout cela… ? »
D’abord « nous ne frôlons pas les peupliers ». Il fallait qu’il y ait un sacré clair de lune pour apercevoir les peupliers surtout si Mitterrand met sa tête entre les jambes. Que ce soit les 2 sites que j’ai visités, Lysander et Hudson, la plaine est si vaste, l’une comme l’autre que l’on ne frôlait pas les peupliers. Mais les 2 terrains sont vraiment entourés d’arbres ce qui en faisait pour chacun d’entre eux un terrain idéal caché des habitants. Pour le Hudson, plus de 1 km de long, pour le Lysander largement plus de 600m.

Il faut savoir que sur le Lysander qui n’est pas conçu pour 3 passagers, il arrivait fréquemment que les passagers montent dans l’habitacle à trois tout de même compte tenu de l’énorme puissance du moteur par rapport à la voilure.
Le passager arrière était tourné vers l’arrière, ce qui est déjà très inconfortable et partageait son unique siège avec un 2ème passager. Chacun d’eux voyageait sur une fesse…Le 3ème était assis « en tailleur » à leur pied et ne voyait rien du tout.

Ainsi revenaient d’Angleterre Jean Moulin, Delestraint et Pinaud sur le beau terrain de St Yan (que j’ai visité aussi) dans la nuit du 19 au 20 mars 1943.

Enfin le pilote s’appelait Déricourt nous dit Mitterrand. Ici c’est le dernier mensonge. Déricourt était chargé comme rampant à l’époque, du choix du terrain, du balisage au sol.

Il a tenu 1 an dans ce travail de rampant et fait atterrir et redécoller 17 Lysanders et 5 Hudson selon Foot.

Dans la nuit du 8 au 9 févier 1944, le capitaine Whitaker est venu le chercher en Lysander, lui et son épouse, pour le renvoyer sur Londres pour le mettre en état d’arrestation. Il était protégé par Dansey, le chef-adjoint de l’Intelligence Service mais ceci est une autre histoire…

Pourquoi Mitterrand a-il menti ? Parce qu’il était un peu honteux d’être parti avec la bénédiction de l’Abwehr sans le savoir. Ceux qui partaient, c’était tant-pis mais ceux qui arrivaient allait être arrêtés à la gare Monparnasse.





Je saisis tout le sel que sous-entend Francis avec une allusion à mon livre sur l’Indo :
Les rendez-vous controversés de la résistance (Caluire) - Contre-enquête
J’y pense. Mais c’est un travail considérable et il faut qu’un Historien renommé et d’expérience, partage avec moi ce travail...

Cordialement

*** / ***

lue 1933 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Piste de l'Hudson de Mitterrand de Serge Desbois 29 nove. 2009 14h54

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Une jeunesse française

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes