Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


[ 1939-45, AU JOUR LE JOUR ]
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histoire(s) de la Dernière Guerre / collectif

En réponse à -2
-1Ah bon, vous en doutez ? de 

En attendant que... de Nicolas Bernard le mercredi 07 octobre 2009 à 16h29

... je revienne sur les raids stratégiques (le message d'"Ollivier" comprend plusieurs erreurs), l'absence de modération du dernier message d'"Ollivier" et du message auquel il renvoie et m'obligent, de nouveau, à exercer un ch'tit droit de réponse.

Je passe sur les invectives - non modérées - quant à mon identité et passe à l'essentiel. "Ollivier" y écrit : "Vous nous ne dites pas la vérité en affirmant que j'ai qualifié les raids aériens alliés de "génocidaires", comme je l'ai prouvé".

Alors allons-y. Article 48 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, approuvée et soumise à la signature et à la ratification ou à l'adhésion par l'Assemblée générale dans sa résolution 260 A (III) du 9 décembre 1948, entrée en vigueur le 12 janvier 1951, conformément aux dispositions de l'article XIII : "Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
a) Meurtre de membres du groupe ;
b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe."


Bref, le génocide se définit comme signifiant l'extermination systématique, car planifiée, d'un groupe national, ethnique, racial, religieux en raison de ses origines nationales, ethniques, raciales ou religieuses. L'intention de détruire à raison de l'origine, en tout ou en partie, est l'élément clef de la notion.

"Ollivier" prétendait que le seul objectif des raids alliés était de... tuer des civils allemands, de manière à terroriser le Volk. Il l'a récemment rappelé : "J'ai écrit que le but des raids aériens sur les villes allemandes étaient de provoquer un effondrement du moral de la population allemande et que la manière utilisée pour ce faire était de tuer un nombre aussi important que possible de civils allemands."

"Tuer un nombre aussi important que possible de civils allemands", pris en tant qu'Allemands, donc. "Ollivier" renchérit : "Et il ne s'agit pas simplement de tuer des ouvriers mais toute la population civile." Il s'agit de tuer une partie de la population allemande à raison de sa nationalité, de manière planifiée : c'est la définition parfaite du génocide.

Le fait que cette campagne d'"extermination", comme il l'appelle en citant une phrase de Churchill, vise aussi, à l'en croire, à atteindre le seul objectif de terroriser la population allemande, ne remet pas en cause cette qualification, bien au contraire, même, puisque cette terreur vise à provoquer un effondrement de l'Allemagne. Or, selon "Ollivier", "le traitement que les Alliés entendaient réserver à l'Allemagne (écrasement, morcellement, occupation etc...) rendait difficilement envisageable pour tout Allemand patriote, nazi ou non, un arrêt des hostilités, sans parler du sort qui attendait les populations germaniques du Reich et de l'Europe Orientale. Ni les Russes, ni les Occidentaux ne faisaient mystère de ce qu'ils entendaient faire subir aux vaincus. La propagande soviétique annonçait la transformation de l'Allemagne en "un désert de cendres" (Ilia Ehrenburg). Quant au plan Morgenthau, rendu public, il prévoyait la transformation de l'Allemagne en une nation principalement agricole et pastorale (dans sa version "la plus clémente")." Autrement dit, les bombardements, en déchaînant la terreur, avaient aussi pour finalité de soumettre intentionnellement le peuple allemand "à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle" (alinéa c de l'article 48 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide).

Bref, selon "Ollivier", le seul objectif des Alliés a été, en l'occurrence, de pratiquer un génocide sur la population allemande. Evidemment, il s'en défend : les raids alliés "n'étaient certes pas génocidaires mais témoignaient à coup sûr d'une volonté homicide à l'égard des populations ennemies". Et d'ajouter : "Il faut particulièrement mal connaître le sujet pour affirmer l'inverse. Les méthodes employées, les moyens mis en oeuvre, le choix des cibles, les déclarations des responsables : tout démontre une volonté des occidentaux de frapper la population allemande."

Or donc, selon "Ollivier", Churchill déclare vouloir mener des attaques d'extermination, l'objectif est de "tuer un nombre aussi important que possible de civils allemands", voire "toute la population civile", cette stratégie est envisagée par Churchill depuis la Première Guerre Mondiale et mise en pratique en 1942, "date à laquelle les Brit ont les moyens de leur politique", ladite politique témoignant d'une "volonté homicide à l'égard des populations ennemies", mais non, "Ollivier" dément parler de génocide ! Ce qui ne l'a pas empêché, par ailleurs, d'assimiler les raids stratégiques à l'extermination du ghetto de Varsovie...

Plutôt que d'entrer dans le détail d'une démarche qui ne s'assume pas, faisons donc plus simple. Reprenons les termes employés par "Ollivier" et remplaçons les mots "Churchill" par "Hitler", "britanniques" par "nazis", et "civils" et "ennemis" par "juifs". Voici ce que cela donne : Hitler déclare vouloir mener des attaques d'extermination, l'objectif est de "tuer un nombre aussi important que possible de Juifs", voire "toute la population juive", cette stratégie est envisagée par Hitler depuis la Première Guerre Mondiale et mise en pratique en 1942, "date à laquelle les nazis ont les moyens de leur politique", ladite politique témoignant d'une "volonté homicide à l'égard des populations juives". Est-ce clair, ainsi ? Et il prétend ne pas parler de génocide ?

En résumé, "Ollivier" arguait que le seul objectif des raids stratégiques était de tuer des civils, et en conséquence - mais il ne l'assumait visiblement pas - que ces raids étaient génocidaires.

Or, c'est faux.

Tout d'abord, les raids stratégiques ont visé, également et surtout, des cibles industrielles et militaires (localisées pour beaucoup dans les villes allemandes). Ce n'est qu'en 1942, que la population civile devient une cible en tant que telle, sur laquelle est axée la priorité (mais certainement pas l'exclusivité). Cet objectif sera relégué au second plan de manière progressive, en 1943-1944 (sans être abandonné pour autant).

"Pris la main dans le sac", pour le citer, il a entrepris ensuite de jouer sur les mots : "Nous parlions des raids aériens sur les villes allemandes. Vous ne l'aviez pas compris ?" Et de préciser : "Il ne m'a pas échappé que l'aviation alliée avait mené une vaste campagne de bombardements des territoires occupés par l'Allemagne dont la France en vue de la préparation du débarquement avec d'ailleurs un nombre de victimes conséquent, ni que les bombardiers alliés avaient frappé des sites militaires ou industriels comme l'usine de Pennemunde ou les raffineries." Or, c'est faux : "Ollivier" avait bel et bien parlé des raids stratégiques alliés dans leur ensemble (voir ses propres citations). Le sujet n'avait jamais été autre : il évoquait la stratégie alliée des raids aériens. En toute hypothèse, l'excuse avancée par "Ollivier" reste maladroite : il est tout aussi faux de prétendre que les seuls raids sur les villes allemandes visaient uniquement à tuer la population civile, les cibles industrielles et militaires étant souvent insérées auxdites villes allemandes.

La stratégie alliée n'a certainement pas été génocidaire. Elle l'aurait été si son seul objectif avait été d'anéantir tout ou partie du peuple allemand, les bombes devant tuer, la terreur faciliter une capitulation qui, pour "Ollivier", devait à transformer le territoire allemand en un "désert de cendres". Mais on sait que les raids avaient surtout pour finalité d'anéantir l'économie de guerre allemande. Que les bombardements de terreur aient été prioritaires en 1942-1943 ne saurait en faire un acte génocidaire, puisqu'ils visaient, par delà le meurtre inévitable de civils, l'effondrement d'une puissance totalitaire, et qu'ils n'excluaient nullement la destruction de cibles industrielles et militaires - comme "Ollivier" a d'ailleurs fini par l'admettre, un peu tard.

*** / ***

lue 1305 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Merci de ces quelques rappels bienvenus ! de 13emeDBLE 07 octo. 2009 17h16
1 Peut-on à ce point... de Auteur anonymé 07 octo. 2009 17h48
2 Contribution en attente d'un peu d'amour de Nicolas Bernard 08 octo. 2009 01h11
3 Mais oui, on t'aime, ha là là ! de Jacques Ghémard 08 octo. 2009 08h51
3 Manipulation de Auteur anonymé 08 octo. 2009 17h09
4 Pilotes = nazis ? de Nicolas Bernard 08 octo. 2009 19h23
5 Vous n'êtes donc pas en mesure de prouver... de Auteur anonymé 08 octo. 2009 19h57
6 Niez-vous donc avoir fait allusion au ghetto de Varsovie... de Nicolas Bernard 08 octo. 2009 20h57
7 Les obligations des pôv modos de Francis Deleu 08 octo. 2009 21h29

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histoire(s) de la Dernière Guerre

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes