Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 06 novembre 2009 à 16h28

Meurtres pour mémoire / Didier DAENINCKX

En réponse à
-1Missak. Pourquoi la fiction ? de René CLAUDE

Fiction, roman, récit, essai ... ? de Francis Deleu le mardi 15 septembre 2009 à 15h18

Bonjour,

Fiction, roman, récit, essai ... ? Comment s'y retrouver?
... pourquoi a-t-il employé le registre de la fiction - un "roman", c'est écrit en page de titre - pour nous raconter la vie, les engagements et la mort d'une figure révolutionnaire et romantique figée...
(René)
Je bute sur cette même incompréhension dans le choix du genre littéraire (ou historique). Afficher "roman historique" ou "roman-vrai" entache la crédibilité que nous pourrions accorder à un ouvrage.
Un exemple ! Il y a quelques temps, séduit par le remarquable livre de Anna Funder, Stasiland [*], je comptais le proposer sur LdG. Au moment de scanner la première de couverture, je remarque "Roman traduit de l'anglais...." et dans la recension en quatrième de couverture : "Stasiland est le roman de la Stasi ..."
L'auteur est une jeune Australienne, journaliste à la BBC, qui, peu après la chute du mur de Berlin, parcourt l'ex Allemagne de l'Est pour y interroger de nombreux témoins, les bourreaux comme les victimes. C'est leurs témoignages, dans le cadre de vie qui fut le leur (la délation, la peur, les fichages ...., que Anna Funder livrent dans son ouvrage. Pourquoi "roman" ? Est-ce à cause du mode narratif employé par l'auteur ?
Pour en avoir le coeur net, j'ai été voir comment était présenté le livre en version originale anglaise : Stasiland - Stories From Behin The Berlin Wall et en bandeau : Winner oh the BBC Four Samuel Johnson Prize for non fiction 2004. Les termes "Stories" - "non fiction" peuvent-ils être confondus avec "roman" ?

Bien cordialement,
Francis.

[*] Anna Funder, Stasiland, Editions Héloïse d'Ormesson, 2008 - ISBN 978-2-38087-063-2 (et la belle 1ère de couverture ci-dessous)

*** / ***

lue 1555 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Les exigences d'un marché difficile... ? de René CLAUDE 15 sept. 2009 16h04
2 La justice ? de Auteur anonymé 15 sept. 2009 17h31

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Meurtres pour mémoire

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes