Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 11 juin 2009 à 07h42

Porteur de mémoires / Patrick Desbois

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Motivations et financement de 

Le financement de la recherche de Francis Deleu le mercredi 10 juin 2009 à 23h57

Bonsoir,

Démarche mémorielle ? Desbois ne s'en cache pas !

- Ainsi, au début du livre, plusieurs pages sont consacrées à Rawa-Ruska où le grand-père de Patrick Desbois fut interné : recueil de témoignages, etc...qui laissent entrevoir que des prisonniers juifs ont été assassinés sous les yeux des prisonniers français. Rawa-Ruska fut le catalyseur qui poussa Desbois à se lancer dans cette entreprise de grande envergure.
- Dernier paragraphe du livre ! Plusieurs années plus tard, tombe enfin le fax tant attendu où Desbois peut lire la traduction d'une archive soviétique : la déclaration du garde forestier de la forêt entre la Pologne et l'Ukraine où dix mille Juifs auraient été exécutés en décembre 1942.
J'en ai le souffle coupé. Sept ans après avoir retrouvé Ruwa-Ruska, le camp 325 et les fosses communes des Juifs, à nouveau Rawa-Ruska refait surface. Est-ce possible ? Les nazis ont-il réquisitionné les prisonniers français pour creuser une fosse de dix-huit mètres de longueur ...
Démarche empirique au départ, démarche scientifique ensuite lorsque Desbois s'entoure d'experts, consulte les archives pour étayer les recherches sur le terrain.
Et je rappelle ce qu'écrivait sa collègue historienne avant de retourner brutalement sa veste lors de l'émission qui fait encore débat :
Voilà aujourd'hui qu'un prêtre catholique de 52 ans, conseiller du Vatican pour la religion juive, est à son tour en passe de bouleverser les représentations que nous avions de ce qu'il nomme "la Shoah par balles" dans l'Ukraine occupée...
Patrick Desbois saisit alors ce dont nul ne s'était avisé : que dans cette région, "la mémoire du génocide existe, et que ce sont les petites gens, les paysans, qui la portent".C'est le choc. Et le début d'une extraordinaire entreprise qui le conduit, depuis six ans, à sillonner l'Ukraine pour interroger les témoins oculaires de ces tueries, en localiser les charniers et en reconstituer le déroulement...
Parmi les mille découvertes relatées dans ce livre, qui comprend aussi un impressionnant cahier photo, il en est une particulièrement stupéfiante : ce sont les "réquisitionnés", ces villageois, souvent adolescents à l'époque, que les Allemands allaient chercher avant les exécutions. Parfois, plus de 150 enfants étaient ainsi utilisés. Acteurs contraints de ces carnages, ils s'expriment pour la première fois...
Le moins qu'on puisse dire est que le Père Desbois adresse ici une grande leçon d'humilité aux historiens qui, non seulement n'avaient jamais pensé à interroger tous ces gens, mais qui, jusque-là, raisonnaient à l'intérieur de la tripartition classique entre victimes, bourreaux et témoins. Comme l'avoua le chercheur allemand Dieter Pohl : "Père Desbois, vos "réquisitionnés", dans aucune archive je n'en ai jamais entendu parler.
Pourquoi ce revirement ? Le financement des recherches ? Desbois ne s'en cache pas ! Quatre pages de remerciements comme celui-ci : Merci à la Fondation .... sans l'appui financier... je n'aurais jamais abouti.
Je parle en connaissance de cause : dans le domaine de la recherche expérimentale en bio-médecine, je pourrais vous citer des dizaines de scientifiques renommés qui ont pu poursuivre leurs travaux et acquérir une réputation internationale grâce au soutien financier de donateurs, de Fondations.... Sans cette manne financière, nombre d'avancées scientifiques majeures n'auraient jamais vu le jour.

Peut-être est-là le noeud du problème ? Le financement de la recherche qui fait tant défaut à d'autres scientifiques.

Bien cordialement,
Francis.

Petite remarque : Le Fonds ne peut se servir que de l’intérêt que donne l’argent placé dans les banques. est-il écrit. C'est généralement une règle impérative pour assurer la pérennité d'une Fondation d'utilité publique.

*** / ***

lue 1200 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1*** contribution effacée
2*** contribution effacée
3 La gestion des fonds juifs en deshérence de Christian Favre 11 juin 2009 09h49
3 Quelques commentaires oubliés de Jacques Ghémard 11 juin 2009 10h00
4*** contribution effacée
5 Soit mais les médecins du sport ne traitent pas des malades par exemple de Jacques Ghémard 11 juin 2009 10h26
5 c'est bien connu ! de 13emeDBLE 11 juin 2009 10h29
2 Ben non, nous ne sommes pas d'accords de Jacques Ghémard 11 juin 2009 09h44
2 Mais comment expliquez-vous... de françois delpla 11 juin 2009 11h21
2 Des contre-vérités caractérisées de françois delpla 11 juin 2009 16h13
3 Pourtant, au départ ... de Jacques Ghémard 11 juin 2009 16h30
4 Beau sujet d'histoire ! de françois delpla 12 juin 2009 08h22
5 "Improvisation et manque d'effectifs" de G.P. 12 juin 2009 09h42
6 passionnant ! de françois delpla 12 juin 2009 11h31
7 "Zéle" de G.P. 12 juin 2009 13h25
3 Ainsi donc, ... de Auteur anonymé 12 juin 2009 09h45
4 Perplexite ? de Daniel Laurent 12 juin 2009 12h38
5 Relisez... de Auteur anonymé 12 juin 2009 13h46

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Porteur de mémoires

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes