AK= Armée Nationale - J'étais garde du corps d'Hitler / 1940-1945 - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 30 mai 2009 à 13h58

J'étais garde du corps d'Hitler / 1940-1945 / Rochus Misch

En réponse à -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1AK de Etienne Lorenceau

"AK= Armée Nationale" de G.P. le samedi 30 mai 2009 à 13h43

Bonjour,

AK sera le plus important mouvement de Résistance en Pologne occupée, anti-fasciste le 1° septembre 1939, anti-communiste le 17 septembre 1939.

Véritable armée de l'intérieur regroupée en régiments, bataillons, compagnies, AK obéissait STRICTEMENT aux ordres du Gouvernement polonais en exil à Londres ...jusqu'en août 1944 et la décision du soulévement de Varsovie. Son chef le plus charismatique, Leopold Okulicki, sera assassiné dans les geôles de la Loubianka en 1945.

Les survivants d'AK, au printemps 1944, obéissant au plan churchillien "Tempête" se feront connaître (brassards, listing, dépôt des armes) de l'Armée Rouge au fil de son avancée vers l'Ouest et la libération des villes polonaises. Immédiatement arrêtés, la majorité de ces combattants sera exécutée par le NKVD ( plus de 450 charniers du Bug à l'Oder), un sujet toujours tabou de nos jours. Certains "miraculés" reprendront le maquis dans le sud de la Pologne, dans les Tatras, où, avec l'aide des populations, ils méneront la vie dure aux troupes gouvernementales de Varsovie (communistes polonais des Marches de l'Est encadrés par les "popes" soviétiques). On estime à pres de 50 000 morts les victimes civiles et militaires de cette guerre civile qui n'a jamais voulu dire son nom. Officiellement, le dernier AK, mort les armes à la main, sera reconnu à Poznan en ...................1962.

Aujourd'hui, en 2009, les jeunes Polonais découvrent la réalité de cette Résistance au tout récent institut Archiwum Akt Nowych qui met à leur disposition les archives d'AK dont les milliers de rapports expédiés à Londres.



Bon samedi !

*** / ***

lue 3629 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes