Le sens de ma question - J'étais garde du corps d'Hitler / 1940-1945 - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

J'étais garde du corps d'Hitler / 1940-1945 / Rochus Misch

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Canaris vs schellenberg de Etienne Lorenceau

Le sens de ma question de françois delpla le vendredi 29 mai 2009 à 13h21

Je ne suis pas spécialiste de grand-chose et chaque fois que je l'indique des gens à court d'arguments s'en font un à peu de frais, mais tant pis.

Ma principale spécialité, c'est la traque des ruses hitlériennes et j'en ai quelques unes à mon tableau de chasse. Mais j'ai bien conscience de ne jamais pouvoir y arriver tout seul et j'ai pris pour habitude de poser mes questions aux spécialistes des divers domaines et périodes.

Ainsi, bien que j'aie ramassé quelques pépites à son sujet (notamment sa connaissance ancienne de Heydrich, qui ne semble recueillir chez les canarissologues qu'une attention distraite), je ne peux pas dire que je connaissse bien Canaris mais j'en sais assez pour trouver irrecevable l'idée qu'il trahisse depuis 1938 à l'insu complet de Hitler. Or si Hitler sait quelque chose, toute l'affaire est à revoir !

Mon décryptement de ses ruses, comme tous les décryptements, tire un grand parti des constantes : ainsi, dans un débat encore en cours sur Oradour, je trouve que l'incendie de l'église a un petit air de famille avec celui du Reichstag. Il ne s'agit d'ailleurs pas ici que de ruse, mais aussi d'esthétique et de mystique.

Pour en revenir à nos moutons, la constante des constantes de la ruse hitlérienne, c'est de faire apparaître son régime comme inoffensif tellement il est divisé. Je ne prends donc jamais au premier degré les querelles et j'y cherche toujours la main du chef, que les acteurs soient maniés à leur su ou à leur insu. Je vous assure que cela marche assez bien !

Il faut aussi considérer ce petit fait, que l'auteur de Mein Kampf manque de peu un triomphe total en mai 1940, se heurtant au grain de sable churchillien qui n'avait rien, mais alors rien, de fatal. Mais on a une telle tendance à tout juger au résultat : tenez, si vous vous intéressez au football, il nous faut consommer matin, midi et soir la "saison parfaite" du FC Barcelone, alors qu'à la fin de la demi-finale contre Chelsea le club était éliminé sans gloire et sans même s'être vraiment battu. L'arbitre accorda alors quatre minutes de rabe, Barcelone expédia son premier tir au but à trois minutes passées, marqua et se qualifia. Donc Hitler ne pouvait que perdre la guerre puisqu'il l'a perdue !

Mais soyons un peu sérieux et considérons la victoire allemande totale de fin mai 40, Chamberlain ayant gouverné quinze jours de plus et la paix étant survenue peu après la percée de Sedan. Quid de la "trahison" de Canaris ? Elle avait concouru au premier chef à la victoire, par les indiscrétions répétées du colonel Oster annonçant pour le 10 mai une attaque sur la Belgique... et taisant la percée de Sedan, ce qui induisit les Franco-Britanniques à foncer en Belgique sans examiner une seconde les renseignements sur les mouvements réels de l'ennemi.

*** / ***

lue 2225 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 "Incendie des églises" de G.P. 29 mai 2009 15h02
2 rien de contradictoire de françois delpla 29 mai 2009 15h38
3 "Le bois et les traces" de G.P. 29 mai 2009 16h15
4 AK de Etienne Lorenceau 30 mai 2009 10h11
5 Et la loupe ? de Jacques Ghémard 30 mai 2009 12h53
5 "AK= Armée Nationale" de G.P. 30 mai 2009 13h43
6 Très intéressant de Etienne Lorenceau 31 mai 2009 08h29
2 Eglises brulées de Etienne Lorenceau 30 mai 2009 10h08


 

Participer à l'ensemble du débat sur J'étais garde du corps d'Hitler / 1940-1945



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes