Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

SS - Histoire du service secret nazi / André Brissaud

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Masson pas si faible psychologiquement de Christian Rossé

Evitons l'anathème et traçons la vérité de Etienne Lorenceau le vendredi 16 janvier 2009 à 00h32

Vous écrivez "Le crédit au Bureau Ha de 150'000 francs suisses environ est confirmé pour les années 1942, 1943 et 1944 (AF E5795/327). Cependant, en considérant l’évolution des crédits du SR et de leur répartition, ainsi que ce qui suit, il y a fort à parier qu’il existe depuis 1940. Je ne suis par ailleurs pas en mesure actuellement, avec les éléments en ma possession à mon domicile, de donner une date précise de l’entrée du Bureau Ha dans le SR. Toutefois, il est mentionné au plus tard comme poste extérieur dans le schéma d’organisation daté du 25 janvier 1940 (AF E27/9475 Bd.2)..."

Ce serait donc bien un "poste extérieur" en 1940
et un "service" à partir de la première moitié de 1942?
J'y vois certaines conséquences (secondaires) si vous confirmez ces dates mais je préférerait une confirmation avant d'exprimer une hypothèse étayée

Les mots ne sont pas neutres et je trouve qu'associer les mots Masson et trahison (en dehors d'une rime un peu faible) est sans grand fondement et par contre très gravement insultant

Je ne suis pas intéressé par la polémique (sauf lorsqu'elle force à mettre en avant des faits et à les mettre en perspective avec d'autres faits.

Ma ligne d'interrogation est que schellenberg était un vrai nazi (pas du tout une girouette arriviste), très soucieux d'une forme d'aristocratie nationale socialiste, pas du tout un gangster intellectuel (terme initié pour Alfred Naujocks et repris en l'appliquant à mauvais escient par des historiens). Il se voyait comme un diplomate et les services secrets n'étaient pour lui qu'un tremplin. Plus j'étudie schellenberg, plus je pense qu'il a toujours eu envie de forcer les alliés occidentaux à faire la paix avec le Reich pour lui permettre de s'étendre à l'Est. Sa tentative de Venlo lui avait appris que la seule monnaie d'échange acceptable serait la tête d'hitler, ce qu'il ne pouvait bien sûr pas facilement livrer. Il a alors, en fin courtisan utilisé la haine des juifs de son führer pour gagner du galon d'un côté et les faire massacrer de l'autre pour vendre l'arrêt des massacres à "la pieuvre juive" internationale en l'existence de laquelle il croyait d'autant plus qu'il en a organisé d'abord le racket foudroyant les membres d'une communauté avec des éléments de solidarité renforçant sa croyance qu'ils constituait une entité homogène. C'est lui qui a constitué la liste des membres des Einsatzgruppen, lui qui en a négocié puis assuré la coordination avec l'armée, luis qui se trouvait à la Gestapo en charge des partisans lorsque himmler écrit dans son journal "Juden als Partisan ausrüsten" endécembre 1941. Lui qui avait avant cela interdit l'expulsion des juifs de France et de Belgique afin de pouvoir les traiter dans le contexte de la "Solution Finale" (20 mai 1941)

La Suisse, à partir de l'arrivée de Dulles prend donc un relief particulier dans sa vision du besoin impératif de fermer le front de l'Ouest. On se rappelle que les alliés s'étaient engagés à ne pas faire de paix séparées et que la seule paix séparée conclue l'a été avec wolf, l'ancien aide de camps de himmler dont schellenberg était la "boite à idées".
On sait par ailleurs des interrogations de schellenberg (qui recoupent les informations de l'espion allemand de Paillol) que ses services avaient toute les écoutes téléphoniques nécessaires en Suisse notamment celles de Dulles à Bernes, de Haussamann et de Masson. Une réunion avec Masson et Guisan avait donc bien pour lui d'autres objectifs que des échanges d'informations sur des sujets secondaires comme on veut nous le faire croire. Lesquelles? Je ne sais pas encore et je cherche. Mais on ne pouvait bouger quelqu'un d'aussi important que Guisan pour les péripéties auxquelles on veut nous faire croire et dont nous savons aujourd'hui qu'elles n'avaient pas de fondements.

Les témoignages de Dulles ne sont pas d'une grande utilité pour nous éclairer même en essayant de lire entre les lignes. Il mentait autant que schellenberg. Les filières d'évasion de nazis pour la formation du réseau Gehlen passaient bien par la Suisse et l'Espagne. Il est à remarquer que l'on sait que schellenberg a été envoyé aux USA "pour interrogatoires" mais il n'y a aucune date et aucun document. Par contre toutes les archives le concernant se trouvent aux National Archives de Washington (conservées en fait dans l'exceptionnel centre du Maryland). Quelle est la raison pour le voile jeté sur les dates de transfert de schellenberg aux USA? Le suicide du chauffeur de Masson après qu'il ait contacté des Américains pour la publication de son livre est également très suspect. A partir de 1942 Masson (qui le contactait par Eggen précédemment) est toujours au point de rencontre d'évènement stratégique.

Et puis, dans le milieu des services secrets, on ne noue pas une amitié aussi profonde avec "schelli" au termes de quelques courtes rencontres très officielles...

Certes schellenberg avait un charme très efficace, sa première femme l'a même hurlé à heydrich au moment de leur séparation. Mais de là à ce que Masson se soit servi de sa bonne relation avec schellenberg pour aider les Américains dans la constitution du réseau Gehlen il y a un pas que nous ne pouvons franchir mais que nous ne pouvons pas refuser d'envisager... Il faut continuer de chercher en instruisant à charge et à décharge (et libre de toute fierté ou honte nationaliste). Il est difficile pour déterrer le fil d'Ariane (titre du livre que j'écris sur schellenberg en réponse à ses mémoires intitulées "le Labyrinthe") de s'en tenir aux déclarations de Masson, de Guisan, de Dulles et de schellenberg.

Il est même difficile d'interpréter sans parti pris le fait que le rapport final d'interrogation de schellenberg par Harrisson ne reflète pas les interrogatoires qui ont servi à son établissement, que la position de schellenberg à certaines dates soit totalement occultée pour permettre de créer une image artificielle, que lui soit laissé le temps, -après sa reddition- aux alliés d'écrire ses mémoires à proximité de Felix Kersten (l'un témoignant pour l'autre et réciproquement)...

Nous ne sommes pas au bout mais nous avançons. Ne nous jetons pas dans la polémique et continuons cet échange riche (en ce qui me concerne)

*** / ***

lue 4124 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Et si vous alliez jusqu'au bout ? de françois delpla 16 janv. 2009 09h54
2 Peut être une certaine forme d'athéisme ? de Jacques Ghémard 16 janv. 2009 10h00
3 taquin ! de françois delpla 16 janv. 2009 10h54
4 Contrôle de Auteur anonymé 16 janv. 2009 15h48
5 Splendide ! de françois delpla 16 janv. 2009 16h28
6 Sans titre de Auteur anonymé 16 janv. 2009 17h33
7 L'équation nazie de françois delpla 16 janv. 2009 19h00
8 Ce que l'on sait de Auteur anonymé 18 janv. 2009 14h27
9 relisez-moi de françois delpla 18 janv. 2009 15h26
2 Cela ne me gêne pas de l'envisager mais de Etienne Lorenceau 19 janv. 2009 01h46
3 Actualisation de françois delpla 06 nove. 2011 07h30
4 J'ai un problème de date de Etienne Lorenceau 07 nove. 2011 12h32
5 dans le vif du sujet ! de françois delpla 07 nove. 2011 14h08
6 3 réponses à 2 questions de Etienne Lorenceau 30 déc. 2014 20h50
6 Réponse complétée de Etienne Lorenceau 30 déc. 2014 22h40
2 Eh bien sur ce point, il me semble que vous faites erreurs de Etienne Lorenceau 25 févr. 2015 12h07
3 Il semble de fait ... de Etienne Lorenceau 03 mars 2015 12h43

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur SS - Histoire du service secret nazi

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes