Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Histomag 39-45 / Forum LE MONDE EN GUERRE

En réponse à -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Peut-être une piste ? de françois delpla

Des lendemains houleux de Francis Deleu le mercredi 17 décembre 2008 à 17h11

Bonsoir,
Pourquoi Hitler écourte-t-il son séjour ? L'hypothèse la plus probable est qu'il ne l'écourte pas. Une journée pour recadrer Rundstedt et Rommel, c'est sans doute tout ce que lui permettait un emploi du temps qui imposait de veiller au grain également du côté soviétique.
Alors que tout se gâte sur le front de l'Est, on voit mal Hitler se coltiner le déplacement (de nuit) de Margival à La Roche-Guyon - soit près de 200 kilomètres - rien pour écouter les doléances de ses généraux.... Voyage de nuit car en juin 44 il n'était pas recommandé de voyager de jour; un convoi de voitures blindées ne seraient pas passés inaperçu des aviateurs alliés, Rommel en sait quelque chose ! [1]. Bref, la version synthétique de l'amiral von Puttkamer, qui se confia à René Mathot en 1974, semble la plus vraisemblable : un aller de nuit, une journée à Margival et retour la nuit suivante.

A peine rentré à Berchtengaden, furieux de la tournure des évènements, Hitler prescrivit l'ouverture d'un enquête judiciaire contre le colonel-général Dollmann. Le coeur du malheureux ne résista pas à cette nouvelle. Le 29 juin, Dolmann passa l'arme à gauche, foudroyé par une crise cardiaque. [2]. Le même jour, Rommel et von Rundstedt, sur convocation de führer, se présentaient au Berghof pour se faire sermonner. La foudre tomba sur le seul von Rundstedt, démis de son commandement et remplacé par le maréchal von Kluge.

Bien cordialement,
Francis.

[1] Le 27 juillet 44, la voiture de Rommel, voyageant de jour, est mitraillée quelque part entre Vimoutiers et Livarot. Détails ici :

[2] Dollmann commandait le 7e armée. Il fut remplacé par le général Paul Hausser qui remis le commandement de son 2e Pz.K. des Waffen SS à Bittrich

*** / ***

lue 1215 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Histomag 39-45

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes