Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Le magazine de l'histoire de la guerre mécanisée et des engins militaires
 
 
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Batailles & Blindés / Collectif

 

Au sommaire du n° 27 de Francis Deleu le jeudi 23 octobre 2008 à 21h01

Front de l' Est - Carnage à Lysjanka ! - La bataille de Kursun-Shevchenko
Le Kessel ou « chaudron » de Tcherkassy porte relativement mal son nom, étant donné que les combats ont eu lieu plus à l’Ouest, autour de Korsun-Shevchenko, une zone située à une centaine de kilomètres au Sud-Est de Kiev, en Ukraine. Cet affrontement sanglant, ayant opposé troupes allemandes et soviétiques du 18 janvier au 18 février 1944, a vu l’engagement des 1er et 2e Fronts d’Ukraine dans un mouvement de tenaille contre la 8. Armee, tentant ainsi de rééditer le succès de l’année précédente, à Stalingrad.
par B. Colin
Hell on Wheels - Dans l'enfer de la Roer
Les opérations américaines sur la Roer, mouvements offensifs s’inscrivant dans un ensemble plus vaste incluant ultérieurement les troupes britanniques de Monty et baptisé opération
« Queen », débutent par un « carpet bombing » plus violent encore que celui ayant précédé l’opération « Cobra » en Normandie, à la fin juillet 1944. S’appuyant sur des cartes d’état-major d’origine française périmées et n’ayant pas été mises à jour, les stratèges anglo-américains sont en effet persuadés que plusieurs localités allemandes de la région dont, par exemple, Düren et Jülich, ont été maintenues au rang de forteresses militaires par la Wehrmacht ; statut martial que ces villes ont en réalité perdu depuis… 1860 ! C’est quelques minutes seulement après la fi n de ces raids aériens de grande ampleur que les tankistes de la « Hell on Wheels » vont s’élancer dans la boue et le froid à l’assaut de la Roer !
par Yannis Kadari
« Tiger country » - Les unités blindées lourdes allemandes en Italie, été 1944
À la lecture de nombreux témoignages de soldats alliés ayant combattu en Italie durant la Seconde Guerre mondiale, on ne peut qu’être frappé par l’évocation constante du char lourd allemand Tigre. Ces monstres d’acier de 56 tonnes sont ainsi souvent signalés comme appartenant intrinsèquement à de grandes unités cuirassées, à l’instar de la Fallschirm-Panzer-Division « Hermann Göring ». Or, en réalité, celle-ci n’en a jamais été dotée de façon organique. En Italie, durant l’été 1944, deux Abteilungen de Tiger et une de Panther seront engagées au feu. [...] Nous nous proposons donc de brièvement traiter des historiques de ces trois unités.
par C. Biscarini (trad. A. Suche et D. Zambon)
Mai 1940, la bataille d'Arras - Un échec salvateur pour les Britanniques ?
Vendredi 17 mai 1940, après une semaine d’avance victorieuse et rapide à l’Ouest, le grand état-major de l’Armée de terre allemande est partagé entre la possibilité stratégique inespérée offerte par la progression rapide de leurs Panzer-Divisionen et la nécessité d’assurer un front continu et solide. Pour leur part, les chefs de corps oeuvrant à la pointe du dispositif blindé allemand, dont Erwin Rommel, insistent pour poursuivre sur leur élan jusqu’à la Manche, sentant les troupes alliées au bord de l’effondrement total. Pourtant, une contre-attaque de « Tanks » britanniques dans le secteur d’Arras va couper les ailes de leur témérité et tempérer leur enthousiasme, quelques jours durant, seulement...
par H. Wenkins et Y. Kadari
Les Infantry Tanks Matilda, du vilain petit canard à la reine des champs de bataille
par L. Tirone

La « Old Ironsides » au combat - Retour d'expérience de la campagne de Tunisie
À l’issue de la campagne de Tunisie de 1942-43 et de son baptême du feu contre les troupes italo-allemandes, l’US Army s’engage dans une vaste étude afi n de tirer les leçons de l’expérience acquise par ses unités lors des opérations. C’est dans ce contexte que, le 13 juin 1943, le Major-General Ernest Harmon, commandant en chef de la 1st Armored Division, va rédiger le rapport dont nous vous proposons quelques extraits. Ce texte, issu des archives d’outre-Atlantique, est une véritable mine d’informations. Il met en exergue, entre autres, une certaine impréparation américaine qui aura été payée au « comptant » face aux vétérans de l’Afrika-Korps
Le Sherman du Brigadier Harvey
Trouver dans les fonds d’archive de la Seconde Guerre mondiale un reportage de plusieurs photographies concernant un même char est chose fréquente. Découvrir des clichés montrant un même engin à deux périodes différentes est déjà moins facile, même si cela reste relativement courant, notamment pour certaines unités prestigieuses ou d’élite, comme les bataillons lourds de Tiger allemands. En revanche, dénicher trois photographies du même blindé, à trois périodes différentes est bien plus rare ! C’est même exceptionnel dans le cas des chars alliés, dont le taux élevé de pertes réduisait grandement cette probabilité.
par L. Fortin

*** / ***

lue 2456 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Batailles & Blindés

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes