Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Les Centurions / Mark Robson

En réponse à -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1non... de françois delpla

Je constate... de Auteur anonymé le dimanche 22 juin 2008 à 19h17

...que vous posez beaucoup de questions mais que vous ne répondez pas à celles qui vous sont adressées, ni à aucune de mes objections.

Au lieu de cela, vous me prêtez des mots qui ne sont pas les miens puisque je n'ai jamais employé le terme de dictature que VOUS avez introduit dans le débat. J'ai parlé de la mainmise communiste sur le monde des arts et des lettres.

Je n'ai donc pas besoin de "nuancer (mes) formulations précédentes subrepticement" et vous adresse votre propre question : "Ne serait-il pas décent de garder certaines formules pour d'autres époques ou d'autres cieux ?".

Vous utilisez le même procédé en me faisant dire que les "intellectuels de droite" furent des martyrs après-guerre. Je n'ai, là encore jamais, écrit quelque chose d'aussi excessif. Ils ne furent ni fusillés, ni jetés en prison. Simplement, ils subirent le poids de la calomnie, de l'injure (Nimier qualifié de "milicien" par exemple), de la censure et autres petits désagréments de ce genre qui n'empêchent pas un écrivain d'avoir du talent. C'est d'ailleurs parce qu'ils en avaient beaucoup, du talent, qu'ils ont pu exister.

Avec de tels procédés, le débat ne peut que tourner au dialogue de sourds.

Une dernière remarque à cela :

"Si vous allez par là, seuls certains, plutôt à gauche, ont connu la censure, à l'occasion de la guerre d'Algérie, mais ce fut bref et on n'en mourut guère."

Effectivement, "on en mourut guère", ce qui ne fut pas le cas à la Libération où l'on jeta en prison et fusilla des écrivains, chose assez rare dans l'histoire pourtant tumultueuse de notre pays.

Je ne sais pas si ceux-là étaient des martyrs mais une chose est sûre, ils ont payé au prix fort les choix qui avaient été les leurs. Un peu plus cher que les collabos du FLN et autres porteurs de valises.

*** / ***

lue 842 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Ah certes, vous ne frisez pas l'autocrtitique ! de françois delpla 22 juin 2008 19h43
2 Certes de Auteur anonymé 22 juin 2008 21h49
3 Eh bien de françois delpla 23 juin 2008 06h40

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les Centurions

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes