Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre


La description de ce livre


La description de ce livre


Edition du 21 juin 2008 à 18h40

Les Centurions / Mark Robson

En réponse à -4 -3 -2
-1Engagé dans le cinéma de 

Merci. Malle, Nimier et Moreau de René CLAUDE le samedi 21 juin 2008 à 18h18

Le Feu follet fut longtemps un livre de chevet; j'ai acheté il y a quelques temps la magnifique réédition DVD de l'adaptation réalisée par Louis Malle qui est un de mes films de chevets :)
Dans l'entretien accordé récemment par Jeanne Moreau à P.-A. Boutang et Josée Dayan pour la Thema/Arte consacrée à sa carrière, l'actrice déclare que Louis Malle* est un grand cinéaste sous-estimé justement en raison de son refus d'être encarté par un parti ou une tendance et aussi parce qu'il s'est frotté - avec succès - à des genres différents sans se laisser enfermer dans une formule. Si on reprend sa filmographie, on est en effet impressionné par la diversité des genres abordés par le réalisateur d'Ascenseur pour l'échafaut, Le Feu follet, Lacombe Lucien ou Au revoir, les enfants. Durant le "règne" de Sartre et des existentialistes sur une grande partie des lettres françaises, Nimier**, Blondin et Cie animaient une joyeuse dissidence vite rejoints par des cinéastes (Malle, Chabrol), des comédiens (Ronet)...
Cordialement.

RC

PS : Une question perso :
Seriez-vous parent avec l'écrivain "hussard" Eric Ollivier dont le roman Les Godelureaux a été adapté par Chabrol. Je vous recommande Les Godelureaux, Passe-L'eau ou De longues vacances publié en 2002 qui reprend certains de ses meileurs titres.

* Un autre bon pote à Roger Nimier.
** Nimier (se) demandait ce qu'il pouvait/devait encore écrire sous les cendres d'Auschwitz et d'Hiroshima; mais contrairement aux sartriens, la bande à Roger voulait surtout faire sortir la littérature des casernes idéologiques de la première moitié du XXe siècle. Le pseudo-engagement droitier de Nimier n'a jamais été pris très sérieux, exceptés par ceux qui voulaient le dépeindre sous les traits d'un fasciste, d'un ancien milicien (?!?). Chez Nimier, c'était davantage une pose provoc' qu'une volonté politiquement bien définie. En revanche, Blondin, Déon et Laurent, eux, furent vichystes et maurrassiens, surtout Déon, secrétaire de l'AF à Lyon sous l'occupation, avant de rompre pour le journalisme et le roman. Des copains et des collègues un peu gauchistes ou ex-gauchistes, me demandaient pourquoi je lisais Nimier, Blondin, Laurent, Hecquet, etc., tous auteurs classés "à droite" :
"Je les lis et relis parce qu'ils écrivent bien, qu'ils ont un VRAI style, de la branche et savent pratiquer l'Umour !"

*** / ***

lue 1991 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Et Drieu ! de Auteur anonymé 21 juin 2008 18h35
2 et Michel de Saint Pierre? de arcole 21 juin 2008 21h21
1 Collabos mais pas trop de Auteur anonymé 22 juin 2008 11h14
2 Laurent et Blondin de René CLAUDE 22 juin 2008 17h50
3 Pas étonnant de Auteur anonymé 22 juin 2008 18h51
4 Trafiquant d'insolence de René CLAUDE 22 juin 2008 19h20

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les Centurions

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes