Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Les volontaires Francais sous l'uniforme allemand / Pierre GIOLITTO

En réponse à -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Dès qu'il est question... de 

Il est question des crimes de la LVF de Francis Deleu le mercredi 21 mai 2008 à 21h52

*** Dès qu'il est question ...
...de la LVF ou de la collaboration armée, le débat a tendance à partir dans tous les sens (Dresde, les camps de la mort nazis, la Milice etc...) et ceux qui en appellent à un peu d'objectivité se voient facilement rejeter dans le camp des adorateurs de Vichy voir du IIIe Reich.***
Ah bon ! Et qui y fait allusion ci-dessus ?
*** Je constate également que sur ce sujet des gens habituellement soucieux de rigueur historique perdent tout esprit critique et acceptent sans la moindre réserve des affirmations aussi grossièrement inexactes que celles de Borovick (La LVF n'a jamais combattu contre l'Armée Rouge). De la même manière, des accusations aussi graves que "la LVF a commis des crimes de masses, massacres de civils et viols" sont prises pour argent comptant alors même qu'elles sont fondées sur bien peu de choses : un rapport de police mettant en cause une poignée de soldats et UN cas de viol.***
Je vous prie de noter que Borovic se livre à une enquête approfondie en Pologne, aussi bien aux archives de Varsovie, à l'Institut de la mémoire nationale (continuité de la Commission générale d'enquête sur les crimes de guerre allemands en Pologne), à Kruszyna et sa région.... L'enquête se poursuit et ajouta Borovic : la Bielorussie, ce sera pour plus tard.

***Je note que les livres de Mabire sont rejetés par les mêmes qui accordent du crédit à des ouvrages aussi mauvais que ceux de Delperrié dit "de Bayac" ou de Giolitto, auteur d'une histoire des Français sous le casque allemand et incapable de donner une estimation réaliste du nombre de ces derniers (30 000 affirme-t-il en comptant les mêmes personnes plusieurs fois, soit quasiment deux fois plus qu'en réalité...).

Si les livres de Mabire, notamment ceux consacrés à la division Charlemagne, sont en partie romancés et doivent être pris avec les réserves d'usage, ils ont néanmoins de grands mérites. Ils ont permis, grâce aux témoignages de nombreux vétérans et à l'historique réalisé par un ancien du QG de la division, de faire connaître des événements sur lesquels il n'existe pour ainsi dire aucune archive. Ils ont également pour eux d'être bien écrits, par un auteur, ancien chef d'un commando de chasse en Algérie, qui possédait la culture militaire nécessaire pour aborder ce thème. Mabire, lui, savait distinguer une mitraillette d'une machine à coudre.***
Et ceux qui s'intéressent à l'Histoire savent distinguer la différence entre l'oeuvre romanesque d'un Mabire et les ouvrages étayés de Delperrié de Bayac ou de Giolitto.
*** A propos de la lutte contre les partisans, L. Laloup écrit : "Quelle est la difference entre ces méthodes et celles de la Das Reich qui zabralise dans le Limousin ?"

A mon avis, aucune. Et il faut bien faire le constat qu'un village rayé de la carte, population incluse, ressemble à s'y méprendre à un autre village "zabralisé" et que ce village se situe dans le Limousin, en Russie, en Vendée, en Irlande, en Espagne, en Prusse Orientale ou dans la région de Sétif n'y change rien.
Les méthodes de combat contre les partisans (exécutions sommaires, destructions de villages, représailles contre les populations civiles, recours à la torture...) ne sont hélas pas le monopole de l'armée de Hitler et tous les pays y ont eu recours à un moment de leur histoire. Sauf sans doute la Suisse et la principauté de Monaco.***
Une différence essentielle : si la plupart des nations en guerre eurent recours à un moment de leur histoire à des méthodes condamnables de combat contre la population, l'Allemagne nazie légitima la barbarie extrême et la systématisa. L'élimination industrielle de millions d'hommes, femmes et enfants était un but de guerre .... avec la complicité de la LVF.

Francis.

*** / ***

lue 2044 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Cela ne m'avait pas échappé de Auteur anonymé 21 mai 2008 23h25
2 problème de terminologie de 13emeDBLE 22 mai 2008 10h38
3 LVF et shoa par balles de steph2 22 mai 2008 12h51
4 bonne question de 13emeDBLE 22 mai 2008 18h26
5 "Pacification et exécutions" de G.P. 22 mai 2008 21h00
6 Merci ! de 13emeDBLE 22 mai 2008 22h04
2 Giolitto vs Mabire de Igor Geiller 22 mai 2008 18h30

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Les volontaires Francais sous l'uniforme allemand

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes