Si... - Jusqu'au bout sur nos Messerschmitt - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Jusqu'au bout sur nos Messerschmitt / Adolph Galland

En réponse à -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Et inversément de Francis Deleu

Si... de Grozibou le mercredi 16 avril 2008 à 17h45

<< Et si Gensoul à Mers el-Kébir avait décidé de prendre le large ? >>

- Hitler & Co, fous furieux (il ne leur en fallait pas beaucoup), auraient exercé des représailles terribles et... légitimes, pour une fois, en riposte à cette violation évidente de l'accord franco-allemand, comme l'invasion immédiate du reste de la France (zone nono), la destruction complète des industries aéronautiques et d'armement, la saisie des récoltes, que sais-je!

Cette "solution" était rigoureusement impossible.

<< Et si de Laborde à Toulon, en 1943, n'avait pas dit ...heu....dit "zut" ... à Darlan qui l'enjoignait de lever l'ancre en 1943 ? >>

- C'était plutôt en novembre 42, non? Oui, il aurait dû évacuer ses navires au lieu de les saborder bêtement sans même tirer sur les Allemands (!).

<< Et si Godfroy qui se prélassait à l'ombre des palmiers d'Alexandrie, avait .... ? >>

- Lui, il était prisonnier des perfides Angliches. Après Mers-el-Kébir, il lui était impossible de se joindre à eux. De plus, il avait l'obligation d'obéir au gouvernement français, donc à Pétain. Il n'était pas seul : plusieurs milliers d'hommes d'équipage étaient là aussi! Ils auraient sûrement refusé de se battre pour les Anglais détestés.

Ce qu'il fallait faire, c'était ne jamais donner les pleins pouvoirs (presque à l'unanimité des députés...) à ce facho (connu) de Pétain, ancien ambassadeur auprès de Franco, et ne jamais l'incorporer au gouvernement (dans l'espoir que son arrivée allait remonter le moral des troupes...). Avant son arrivée, chacun, notamment les aviateurs, croyait que la guerre continuerait depuis l'AFN grâce à la flotte et à l'aviation. C'était parfaitement possible et cela aurait TOUT changé.

*** / ***

lue 1869 fois et validée par LDG
 
décrypter

 



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes