Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Himmler's Secret War / Martin Allen

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1esprit de l'escalier, tu es là ! de françois delpla

Gare à la chute de Nicolas Bernard le samedi 02 février 2008 à 17h03

J'admire (sincèrement) l'aptitude de M. Delpla à bâtir d'aussi fascinantes théories sur du vide.

Evidemment, réduire mes objections à une "forêt d'exclamations" lui permet d'éviter d'avoir à y répondre, et de repartir de plus belle dans ses excès d'imagination. Il était matériellement impossible à un commando d'assassins de supprimer Himmler ce 23 mai, puisque ce dernier n'a pas cessé d'être sous la surveillance des Britanniques ? M. Delpla ne s'en inquiète guère, et nous apporte la solution : l'un de ces Britanniques, le colonel Murphy (qui a escorté Himmler vers Lüneburg), aurait tout simplement laissé ces assassins intervenir sur le trajet du convoi...

Peu importe, après tout, que M. Delpla se dispense de prouver ses affirmations. Peu importe également que son propre document-fétiche, le fameux faux signé du prétendu assassin "Thomas", contredise ses assertions : le "tueur" signale en effet avoir intercepté Himmler à Lüneburg même, et qu'il aurait donné instruction d'y effacer toute trace de sa présence, ce qui indique que le meurtre ne s'est pas effectué sur le trajet. Si même M. Delpla en vient à contredire la seule "preuve" (frelatée qui plus est) à l'appui de son "dossier", je me demande sincèrement comment il peut raisonnablement espérer convaincre son auditoire.

Drôles d'assassins, d'ailleurs. Ils ont reçu un ordre de mise à mort, et... ne l'exécutent pas. Ils se contentent de remettre une capsule de cyanure à Himmler. Qu'il agisse comme bon lui semblera ! Alors qu'il serait si simple de supprimer Himmler devant des témoins que M. Delpla nous présente comme subornés, et dans l'obscurité de cette nuit froide, "on" laisse le destin faire. "On" suppose que Himmler paniquera, ou se laissera submerger par sa conscience.

L'hypothèse de M. Delpla me laisse en effet perplexe. Himmler doit absolument être éliminé, aurait ordonné Churchill selon M. Delpla, et finalement, "on" laisse la victime décider par elle-même, donc "on" prend le risque de la laisser en vie. Et toute cette subtilité pour quoi ? Pour accréditer ce qui sera la version officielle d'un événement dont "on" n'est finalement pas certain de la survenance, à savoir le suicide. Bref, alors qu'il serait si simple de commettre le meurtre dans des conditions ô combien plus favorables, sur le trajet de Lüneburg (puisque nos officiers du renseignement sont transformés en complices par M. Delpla), avec possibilité de présenter au public une version des faits que nul ne songera à contester (les suicides de S.S. sont fréquents), "on" préfère recourir à un subterfuge compliqué et aléatoire, si compliqué d'ailleurs qu'il m'a fallu faire un effort assez conséquent pour en apprécier tout le mécanisme.

En d'autres termes, j'ai réellement peine à croire que M. Delpla souscrive sérieusement à une hypothèse aussi imbécile, étayée au demeurant par de simples conditionnels et un faux document que M. Delpla en vient lui-même à contredire.

Le reste du message de M. Delpla est tout aussi spéculatif. Il s'en tient à sa théorie selon laquelle le Ministère britannique de la Défense, et prétend me répondre ainsi : "Tu rejettes également mon interprétation des échanges épistolaires entre Selvester et le War Office, en 1963. On ne lui censure que le passage où il dit qu'il avait envisagé d'endormir le prisonnier pour mieux le fouiller. Tu en déduis que ce ministère pensait qu'il n'y avait rien de compromettant dans le reste. Etonnant, puisque de ce reste on pouvait déduire tout ce qu'aujourd'hui j'en déduis."

Il convient de préciser que M. Delpla possède une imagination fertile. Son jury de thèse lui avait reproché d'"exagérer le rôle des complots et des manipulations" (voir d'ailleurs ici pour s'apercevoir de la manière dont M. Delpla s'efforce de neutraliser ce grief). Dans ces conditions, il ne m'étonne absolument pas que M. Delpla opère de telles déductions - qu'il est d'ailleurs le seul à soutenir, voire à comprendre. Que de telles déductions, en revanche, relèvent du domaine de l'Histoire, voilà qui se discute davantage.

*** / ***

lue 1422 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 extraordinaire ! de françois delpla 02 févr. 2008 18h58
2 Cette absence de réponse... de Nicolas Bernard 02 févr. 2008 20h03
1 un forum ou un dialogue sans fin ? de Léon BEL 02 févr. 2008 19h08
2 Une Toile ! de françois delpla 02 févr. 2008 19h42
1 Mais lâchez donc cette mouche! de arcole 03 févr. 2008 18h33
2 je parie même... de d.zambon 03 févr. 2008 19h51
3 Le suicide de Himmler : un événement capital de Nicolas Bernard 03 févr. 2008 20h32
4 Mais peut être que l'Histoire n'a perdu qu'un témoin qui n'aurait rien dit, ou rien de vrai. de Jacques Ghémard 03 févr. 2008 22h18
5 Peut-être pas, au contraire de Nicolas Bernard 03 févr. 2008 22h21
4 Et le niveau des nazis, c'est pas "un crime" ! (ni 12 ...) de Jacques Ghémard 03 févr. 2008 22h21
5 Tout de même... de Nicolas Bernard 03 févr. 2008 22h25
4 Accords et désaccords de françois delpla 03 févr. 2008 22h27
5 Réfutation de Nicolas Bernard 03 févr. 2008 22h52
6 Clarification de françois delpla 04 févr. 2008 07h47
7 Répétition de Nicolas Bernard 04 févr. 2008 08h50
4 témoin capital de arcole 03 févr. 2008 23h53
5 Bien sûr... de Nicolas Bernard 04 févr. 2008 08h25
6 significatif! de arcole 04 févr. 2008 15h21
7 Pas forcément de Jacques Ghémard 04 févr. 2008 16h42
7 Au milieu, c'est merveilleux ! de Nicolas Bernard 04 févr. 2008 16h52
8 j'en ai marre de Claude Cambier 04 févr. 2008 19h26
9 Il y a une solution simple de Jacques Ghémard 04 févr. 2008 21h24
4 l'homme qui en savait trop [Déplacée] de Francis Deleu 04 févr. 2008 18h15

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Himmler's Secret War

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes