Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


Edition du 23 décembre 2007 à 17h39

La vie à en mourir / Guy Krivopissko

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Ponctuel et opportuniste... de René CLAUDE

Lorsque les extrêmes se rejoignent de Francis Deleu le dimanche 23 décembre 2007 à 17h35

Bonsoir,

Cet antisémitisme ponctuel ou de circonstance est d'autant plus pernicieux qu'il est insidieux.

A propos de Léon Blum, Annie Kriegel [*] avait relevé les imprécations les plus virulentes publiées dans la revue de l'Internationale communiste "Die Welt" du 16 février 1940 dont une traduction française circula en France, fin 1940 :
*** sinistre Blum; rusé politicien; traître; Tartuffe immonde; hideux d'hypocrisie jusqu'à donner la nausée à ceux qui doivent parfois l'approcher non sans répulsion; comédien consommé; le coeur froid et sec du répugnant personnage; l'as­sassin des ouvriers de Clichy; canaille politique; ses contorsions et ses sifflements de reptile répugnant; le chacal Blum; le gredin; le vil laquais des banquiers de Londres; le pourvoyeur des prisons et des bagnes; le récidiviste de la trahison; l'auxiliaire de la police; le mouchard Blum ***
Cette odieuse diatribe est signée : Maurice Thorez. Si certains "analystes" affirment que Thorez se serait borné à contresigner ce texte, il n'en est pas moins vrai que le Secrétaire général du PC assuma ce texte en le publiant dans ses oeuvres. (Histoire intérieure du Parti communiste)

Comme le note Pennetier et Besse "Le vocabulaire de Thorez a été rapproché du vocabulaire antisémite de l'extrême droite, cependant rien n'est explicitement antisémite, tout est insidieux".

Bien cordialement,
Francis.

[*] Annie Kriegel, Le Pain et les roses, jalon pour une histoire des socialismes, Presses universitaires de France, 1968; chapitre intitulé "Un phénomène de haine fratricide, Léon Blum vu par les communistes", p. 238 (cité par Pennetier et Besse).

*** / ***

lue 1859 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La vie à en mourir

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes