Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Rommel / Dominique Lormier

En réponse à -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Berlin = O.K.H.... ou Hitler ? de Nicolas Bernard

l'erreur de casting... de 13emeDBLE le dimanche 05 août 2007 à 21h17

Nous avançons dans la même voie (même si je n'ai pas votre maîtrise de la psychologie hitlérienne).

Je pense comme vous que le choix de Rommel n'est pas innocent de la part de Hitler.

Mais dire cela ne me paraît pas antinomique avec le fait qu'il s'agit d'une erreur évidente. Rommel est loin d'être le meilleur choix, compte tenu de sa carrière passée. Pour trouver une comparaison, imaginons la désignation du général Marchand (pas illogique étant en 1915 chef de la 10ème division coloniale) à la tête de forces françaises allant aider les anglais à défendre le canal de Suez et l'Egypte contre les turcs (encadrés par les allemands). Je vois d'ici la tête des brits ! ;-))))

Pour éclairer mon exemple, je rappelle que le colonel MARCHAND commandait une mission d'exploration civilo-militaire qui traversait l'Afrique noire d'Ouest en Est (du Congo au Nil). Il se heurte en 1898 à Fachoda avec les troupes du Lord Kitchener qui elles remontaient le Nil (poussant donc du Nord vers le Sud). Ceci dégénéra en une crise diplomatique qui manqua d'engendrer la guerre entre la france et la Grande-Bretagne.

L'exemple fonctionne moins bien à l'envers, imaginons la tête de Joffre si les britanniques avaient nommé Kitchener à la tête de l'Armée anglaise en 1914 à la place de French... (sauf que Kitchener était à cette date le ministre du War Office, et qu'il joua à fond l'alliance avec la France).

Non, c'était un manque de tact évident...

Bien sûr que cela n'est pas la seule explication de l'échec de l'Axe en Afrique du nord (je n'ai jamais dit cela), mais cela ne pouvait pas marcher entre Rommel et les italiens, alors qu'au départ le DAK est avant tout un corps allemand intégré au sein d'une armée italienne.

En janvier 1941, l'armée allemande disposait je pense de suffisamment de chef de corps blindés expérimentés tout à fait aptes à commander une telle opération.

Il est évident que la légende de cette épopée y aurait beaucoup perdu, c'est sûr, mais bon...

Cordialement,

CM

*** / ***

lue 945 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 ... mais pas médiatique de Nicolas Bernard 07 août 2007 17h07
2 intéressant... de 13emeDBLE 07 août 2007 18h16
3 Médias : de Auchinleck à Montgomery de Nicolas Bernard 08 août 2007 14h12

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Rommel

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes