Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Pie XII et la Seconde Guerre mondiale / Pierre Blet s.j.

En réponse à -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Questions à Nicolas B. de Léon BEL

Pie XII et la Croatie de Nicolas Bernard le lundi 11 juin 2007 à 16h30

> Quid de l'attitude du Vatican envers le clergé
> catholique croate à propos du massacre des juifs dans ce
> pays ?

C'est détaillé par Blet in Pie XII et la Seconde Guerre mondiale d’après les archives du Vatican, Perrin, 1997, p. 203-206 (pour un point de vue favorable au Pape), et par Carlo Falconi, Le silence de Pie XII, Editions du Rocher, 1965 (plus critique), et finement analysé par Michael Phayer dans L'Eglise et les nazis, Liana Lévi, 2001.

En substance, ni Pie XII, ni Stepinac, primat de Yougoslavie et archevêque de Zagreb, n'ont autorisé/souscrit/couvert les persécutions/déportations/massacres commis par les Oustachi croates. Mieux, ils ont même protesté. Le 24 octobre 1942, alors que la chute de Stalingrad était imminente et qu'El Alamein était inconnue du monde entier, Stepinac y est même allé très fort, prononçant un violent réquisitoire public contre la politique de persécution du régime d'Ante Pavelic.

Le Saint-Siège et l'Eglise croate avaient certes soutenu ce gouvernement, sans sombrer non plus dans l'adoration pure. On lit souvent que le sanguinaire Pavelic s'est rendu à Rome, mais les adversaires de Pie XII oublient d'ajouter qu'il s'est vu refuser l'audience diplomatique qu'il désirait : il n'en a pas moins réussi à rencontrer le Pape au cours d'une audience privée, le 18 mai 1941. A l'époque, Pavelic était connu comme terroriste, mais n'avait pas encore entamé sa carrière de boucher génocidaire.

La politique du Vatican vis-à-vis de la Croatie est passée de la naïveté au réveil brutal. Lorsque le catholique Pavelic instaurait un Etat indépendant en Croatie, tout allait globalement bien - mais pas au point de rencontrer ledit Pavelic en audience diplomatique publique, guerre oblige. Mais lorsque le nouveau régime sombrait dans le racisme, l'intolérance religieuse et le massacre, il n'était plus question de le soutenir, et le Saint-Siège rappela Zagreb à l'ordre. Sans grande efficacité, au demeurant, car Pavelic s'estimait n'avoir de comptes à rendre qu'aux Allemands.

*** / ***

lue 1676 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Le vatican et la Croatie de Francis Deleu 11 juin 2007 18h16
1 Vatican /Croatie de lautinimuch 26 avril 2016 15h48

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pie XII et la Seconde Guerre mondiale

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes