Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies


Mon père, un « Français Libre »...
 
 
 
 Modérateur du livre
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

MA DERNIERE VIE / Frédérique LEON GUITTAT

 

Livres de guerre... pas encore écrits de Leon le samedi 28 avril 2007 à 15h43

Bonjour à tous !

Je reviens de ma petite escapade à l'Assemblée générale des Evadés de France PACA. J'ai été accueillie la-bas comme une amie, une peu comme une "fille", en tout cas comme un(e) "membre héritier(e)", que je suis devenue à cette occasion....

J'ai beaucoup pensé a vous (et a Jacques etc...) car j'y ai rencontré des anciens de la 1re DFL. Oh, bien sur ! pas ceux de Bir Hakeim, mais certains ont stationnné à Zuera, à Nabeul, d'autres étaient au BM 11, ou dans la Légion...

Pour vous distraire, permettez-moi de vous rapporter quelques récits qui m'ont été faits. J'aurais voulu tout écouter, tout noter, et tous les féliciter !

L'un d'entre eux m'a confié une anecdote sympa concernant le général Brosset.
Lors de leur stationnement en Tunisie, été 43 apres Zuera, ordre avait été donne aux soldats de la DFL de ne plus faire d'auto stop pour aller à Tunis, pour raison de discipline et de sécurité. Un jour 3 soldats -dont mon interlocuteur- désobéissent, (bien sur... ) et font du stop. Le général Brosset passe sur la route, conduisant lui-meme sa jeep, comme toujours, les dépasse puis freine, recule, leur demande où ils vont et les embarque. Une fois montés a bord, Brosset les interpelle:

"Dites-donc, les gars, n'êtes-vous pas au courant que le stop est interdit?..."
-"Mais, mon général..."
- "Ah! pas de 'général' s'il vous plait!"
-"Oui, mais, mon général,... ce n'est pas nous qui faisons du stop, c'est vous qui vous êtes arrété !"...


Brosset sourit, fouille la "boite à gants" et leur donne un paquet de cigarettes a chacun...

Arrivés a Tunis, Brosset ne les dépose pas a l'entrée de la ville, comme prévu, mais les emmène jusqu'a un... restaurant où il les invite tous 3 a manger, tout en recueillant leurs doléances ou leur avis sur ce qui pourrait être amélioré dans la Division, pour le quotidien des soldats... - "Et croyez-moi, Madame, quand il donnait des ordres pour améliorer le quotidien des soldats, c'était fait ! sinon, il s'occupait personnellement des responsables!"

-----------------

Un autre évadé, pas loin de moi à table, me raconte qu'il était présent lors de l'accident de Brosset a Champagney et qu'arrivé pratiquement au meme instant sur le lieu du drame, il participa a la tentative de sauvetage du général, qu'ils adoraient tous !
Selon lui, ils étaient 4 dans la jeep, (un de plus que dans les livres...) et la jeep "défectueuse" empruntée sur la route, appartenait à De Sairigné. (?)

-----------------

Mon voisin de table, Monsieur Etienne EMERY (sur LA liste de ceux qui ont aidé...) 86 ans, arborant de petits insignes discrets de la France Libre, du CEFI, des Evadés, me parle avec passion de sa déception, de sa désillusion lorsque, libéré d'Espagne, il débarque à Casablanca fin mai 43. A Mediouna, il cherche désespérément, avec un copain arrivé également d'Espagne, un "représentant" des Francais Libres, qu'il veulent rejoindre. Point de représentant... introuvable.
Que des Giraudistres partout, et des portraits de Petain dans tous les bureaux... Un officier du recrutement leur dit même: "Qu'est-ce que vous venez faire ici ? vous aviez un chef en France, vous n'aviez qu'à le suivre !!..."

Obstinés, ils finissent par rencontrer en ville un lieutenant FL qui est là un peu "par hasard". Ce dernier leur dit d'aller par leurs propres moyens a Alger et que là, ils trouveront surement des FL.
A Alger, ils errent un peu puis tombent sur 3 Légionnaires à Croix de Lorraine, de la DBLE qui sont là comme "service d'ordre", à la demande de Larminat "au cas où il y ait des problèmes avec l'arrivée de de Gaulle a Alger". Ils sympathisent, boivent un coup ensemble et discutent. Les légionnaires leur disent que s'ils veulent entrer a la DFL, ils n'ont qu'a repartir avec eux sur Zuera. Ce qu'ils font. Quelques jours plus tard, les deux copains arrivent en Lybie, presque clandestinement, et sont intégrés sans plus de protocole. Un peu plus tard, ils rejoignent Nabeul avec la Division, et sont désormais affectés au BM11 (BC13) qui partira bientot en Italie. Le 20 juin, Monsieur EMERY sera sur place , (toujours selon ses souvenirs) en compagnie du commandant Arnaud lors de l'explosion de la jeep de Champrosay sur une mine.

Ah !! Je ne me suis pas ennuyée durant les quelques heures que j'ai passées avec tous ces anciens Evadés ou Français Libres, ou les deux. Il y avait aussi des anciens de la 4eDMM, des 2e et 5e DB, des Commandos de France, de l'aviation etc etc..... L'un d'entre eux avait participé à l'expédition du 7 mai 45, portant le drapeau tricolore au sommet de l'Arlberg (Autriche-StAnton)....

Des dizaines de témoins drôles, attachants, l'oeil vif et les propos limpides, passionnés, dont les récits mériteraient bien mieux que quelques pages de sites web....

Je ne pouvais faire autrement que de partager ces quelques mots avec vous.

Bien amicalement à tous, Frédérique

Sur la photo:
Mr Lemaire, président de l'association, ancien Capitaine de Vaisseau Porte avions, l'épouse de Mr Barthélémy, 4eDMM, de Casablanca au Tyrol (qui porte un blaser bleu marine, près de moi), et Mr E.Emery, ancien du BM11.

*** / ***

lue 3532 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Etienne Emery de Jacques Ghémard 28 avril 2007 16h30
2 Merci Jacques, de Leon 28 avril 2007 17h36
3 Ben si, si, il faut oser ! de Jacques Ghémard 28 avril 2007 19h41
1 Jacques Poutet de Chazal de Leon 28 avril 2007 19h26
1 Sans oublier le colonel R. Baylou de Leon 28 avril 2007 20h10
2 Penzini Pinceau de arcole 29 avril 2007 11h07
3 J.-M. Accart, pilote de chasse de Leon 29 avril 2007 11h21
3 pas d'accord pour Accard de Laurent Laloup 29 avril 2007 11h24
4 Pas FAFL, non, mais.... de arcole 29 avril 2007 13h32
1 ... Et Ernest Gay, (1re DFL) de Leon 29 avril 2007 10h58

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur MA DERNIERE VIE

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes