Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Bulletin des F.A.F.L. / GL Martial Valin

 

vie et mort des FAFL de arcole le jeudi 15 mars 2007 à 11h43

LETTRES A L’EDITEUR


Un toit et du vin.


Nous recevons la lettre suivante du Lieutenant J. ASHMORE,
R.A.F. Station Cranwell :


“Monsieur,

Vous nous demandez des lettres pour votre Bulletin, c’est pourquoi je prends la liberté de vous écrire.

J’aborde deux sujets.

1) Vue la difficulté actuelle pour les membres des F.A.F.L. de trouver des chambres à Londres, quand ils sont en permission. Vue aussi que la très grande majorité d’entre eux n’ont pas de famille derrière eux pour les « dépanner » quand ils sont fauchés… ne serait il pas très à propos d’imiter l’exemple des Polonais pour qui on vient d’ouvrir un hôtel très bon marché ?

2) Tout Français, quel qu’il soit… ne méprise pas un verre de vin rouge pendant ses repas. Ceci est un fait établi.

D’autre part, je sais que les réserves de vin rouge des F.F.L. sont assez considérables. En conséquence, je pense qu’il serait une bonne idée de distribuer la dotation de vin rouge parmi les différentes unités dispersées en Angleterre.
Vous conviendrez avec moi qu’il n’y a pas de raison spéciale pour que la consommation de vin rouge ne soit le privilège que du personnel du C.I. de Camberley et de l’Etat-Major de Londres.
Chacun dans sa sphère s’efforce de faire de son mieux pour la cause commune…, donc chacun devrait avoir son verre de pinard.
Qu’en pensez vous ?
Cordialement votre, et espérant une réponse prochaine. »

…./….
1) Le Commandement des F.A.F.L. s’efforce de recueillir des fonds pour ouvrir une Maison des Ailes dans le cadre du Centre D’Accueil des F.F.L. à Kensington. Le projet original comporte l’ouverture de 6 chambres réservées aux permissionnaires des écoles et des escadrilles. L’Editeur souhaite qu’il soit possible d’annoncer l’ouverture de cette Maison des Ailes dans le prochain numéro.

2) La distribution de vin aux aviateurs est limitée aux unités françaises. La R.A.F., en effet, s’oppose formellement à ce que du vin soit distribué dans les Mess ou les cantines. Il est donc impossible de donner satisfaction à cette demande, pourtant bien légitime.

INFORMATIONS OFFICIELLES
PROMOTIONS

Caporal RATISBONNE est promu Aspirant à la date du 2.7.42
Sergent BIZIEN est promu Aspirant à la date du 16.8.42 (à titre mission)
Caporal KAINUKU est promu Sergent à la date du 25.8.42
2e Classe MARCHAL est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe DABOS est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe MENDES est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe NEY est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe VIDAL est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe SENTE est promu Caporal à la date du 24.8.42
2e Classe SIMON est promu Caporal à la date du 27.8.42



DECORATIONS


Sa Majesté le Roi d’Angleterre a donné son approbation à l’attribution des décorations suivantes à des pilotes des F.A.F.L.


Le 15.6.42 – Commandant DEMOZAY = Bar à D.F.C.
Le 23.7.42 – Commandant DUPERIER = Distinguished Flying Cross
Le 23.7.42 – Capitaine FAYOLLE = Distinguished Flying Cross
Le 23.7.42 – Lieutenant DE LABOUCHERE= Distinguished Flying Cross
Le 12.8.42 – Sergent LEBLOND = Distinguished Flying Medal
Le 30.8.42 – Capitaine MOUCHOTTE = Distinguished Flying Cross



CITATIONS

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 17 Août 1942

- LE GROUPE 4 –
DE CHASSE N°1 « ALSACE »
Pour le motif suivant :
« S’est dès le début de sa formation signalé par sa bonne tenue. En moins de deux mois, au cours d’actions offensives dans le Western Desert, a accompli avec élan et entrain plus de cinq cent missions de guerre, livrant plusieurs combats et obtenant trois victoires.
Au cours des opérations du 22 au 30 Juin, a donné la mesure de son esprit de sacrifice en tenant l’air sans relâche. Malgré un matériel inférieur et les pertes souffertes, a abattu un avion ennemi et probablement plusieurs autres.


A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

LE GROUPE DE CHASSE « ILE DE FRANCE »
Pour le motif suivant :
« Le Groupe de Chasse « Ile de France », unité dont la valeur technique exceptionnelle et le moral élevé ont déjà valu un lustre particulier aux armes de la France combattante en leur conservant une part de choix dans l’effort de guerre allié.
A remporté 5 victoires officielles, plusieurs probables, et (cinq mots illisibles)
Deux pilotes du Groupe ont été cités.


-5-

A été cité à l’Ordre des Forces Françaises Libres :

Le Capitaine de Corvette DE SCITIVAUX DE GRESCHE Philippe

Pour le motif suivant :
« Officier d’élite, titulaire de la Croix de Chevalier de la Légion d’Honneur, Compagnon de l’Ordre de la Libération, quatre citations antérieures.
Après avoir participé brillamment aux opérations en France, a effectué dans les Forces Françaises Libres, 350 heures de vol d’opérations au cours desquelles il a abattu un Heinkel 111, participé avec un camarade à la destruction d’un second Heinkel 111, endommagé un Me.109, détruit un E. Boat et pris part à un grand nombre d’attaques victorieuses sur les bâtiments ennemis à la mer.
A été abattu et fait prisonnier pendant un engagement aérien à la tête du Groupe de Chasse « Air Marine » dont il était le premier Commandant. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec palme d’argent.

A été cité à l’ordre du Groupe de Chasse, le 11 Août 1942 :

L’adjudant DARBINS Gérard

Pour le motif suivant :
« Excellent pilote de chasse, plein d’entrain et de bonne humeur. A accompli 24 missions offensives au dessus des territoires occupés. S’est notamment distingué au cours d’un combat aérien acharné, le 30 Avril, puis le 1er Août dans une attaque en vol rasant contre des objectifs militaires au sol, ayant chaque fois ramené à sa base son appareil endommagé par l’action ennemie. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze.



-6-

A été cité à l’Ordre du Groupe de Chasse, le 11 Août 1942 :

Le Sergent DEMAS Christian

Pour le motif suivant :
« Jeune pilote de chasse, qui a manifesté de belles qualités d’entrain, de courage et d’adresse.
A accompli, depuis son arrivée au Groupe, de nombreuses missions de guerre, dont 26 opérations offensives au dessus des territoires occupés. S’est notamment distingué les 17 et 29 Juillet 1942, au cours d’attaques en vol rasant contre des objectifs militaires au sol. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze.


A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 11 Août 1942 :

Le Sous Lieutenant MOYNET André
Pour le motif suivant :
« Jeune pilote de chasse qui a déjà donné des preuves d’adresse et de cran. Le 30 Juillet, et au cours de sa sixième opération offensive au dessus des territoires occupés, la formation étant environnée par de nombreux monoplaces ennemis, s’est porté au secours d’un avion ami dangereusement pris en chasse, a attaqué, endommagé et probablement détruit le Focke Wulf assaillant. »

Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

-7-

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air le 11 Août 1942 :

L’adjudant DEBEC André
Pour le motif suivant :
« Excellent pilote de chasse, dont l’audace réfléchie, l’adresse et le mordant sont exemplaires parmi ses camarades. Déjà cité pour avoir attaqué une formation de douze chasseurs ennemis et abattu l’un d’eux le 8 Mai 1942. Comptait 450 heures de vol, dont 95 heures en missions de guerre. A été porté disparu, au cours de sa trente troisième opération offensive sur les territoires occupés, dans un combat acharné, contre un ennemi ayant la supériorité numérique. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.


A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 11 Août 1942 :

Le Sous Lieutenant LAMBERT Joseph
Pour le motif suivant :

« Jeune officier pilote, dont les qualités d’entrain et de modestie ont rapidement conquis l’estime de ses camarades et de ses chefs.
Chasseur adroit et courageux qui comptait 350 heures de vol, dont 102 en missions de guerre, a été porté disparu au cours d’une opération offensive, après avoir bravement engagé la lutte avec un ennemi ayant la supériorité numérique. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

-8-

A été cité à l’Ordre du Groupe de Chasse, le 11 Août 1942 :

Le Lieutenant Fournier Jean
Pour le motif suivant :
« Magnifique officier pilote, qui a quitté la carrière universitaire reprise après l’armistice, pour continuer la lutte en Grande Bretagne, contre l’envahisseur. D’une extrême modestie, ne cesse de donner l’exemple des qualités traditionnelles de sérieux et de dévouement au devoir de l’Armée Française.
A accompli trente opérations offensives au dessus des territoires occupés, sept fois en qualité de chef de section. Le 29 Juillet 1942, a dirigé une attaque en vol rasant, et, malgré un tir anti aérien intense, a assuré la destruction effective d’objectifs militaires au sol. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Etoile de Bronze.
A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’air, le 17 Août 1942 :

Le Lieutenant LAFONT Henri

Pour le motif suivant :
« Jeune officier plein d’allant et de sang froid. S’est déjà distingué lors de la Bataille d’Angleterre en abattant deux avions et en endommageant un troisième. Le 30 Mai, au cours d’une patrouille de nuit, a attaqué et probablement détruit un bombardier ennemi. Le 27 Juin, attaqué par un ennemi supérieur en nombre, a été blessé et descendu, après avoir endommagé un Me 109 F. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.
-9-

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 17 Août 1942 :

Le Lieutenant LOUCHET Bernard
Pour le motif suivant :
« Officier animé du plus pur esprit guerrier, réfléchi et désintéressé. A rejoint les F.A.F.L. à la suite d’une évasion périlleuse et mouvementée à travers le Sahara. Le 27 Juin, à la tête de sa patrouille, attaque et met en fuite un nombre supérieur de Messerschmitt 109 F, dont un a été très probablement détruit. A été porté disparu dans un combat inégal contre 6 avions ennemis. »

Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 17 Août 1942 :

Le Lieutenant COLIN André
Pour le motif suivant :
« Jeune Chef d’Escadrille, ayant rejoint les F.A.F.L. dans des circonstances particulièrement brillantes. Pilote de grande classe, combat au Groupe de Bombardement « Lorraine » et est cité à l’Ordre des F.A.F.L.
Affecté ensuite au Groupe de Chasse « Alsace », affirme ses qualités de chasseur en endommageant deux Junker 88, les 7 Mai et 13 Juin. A la tête de son escadrille, a été porté disparu au cours d’un combat inégal soutenu contre 6 Me 109 F. »

Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.
-10-

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 17 Août 1942 :

Le Sous Lieutenant THIRIEZ Daniel
Pour le motif suivant :
« Officier de haute valeur morale ; a accompli, depuis son arrivée au Groupe de Chasse « Alsace », de nombreuses missions. Le 27 Juin, au cours d’un combat inégal contre un ennemi supérieur en nombre, a été blessé et descendu, a réussi à poser son appareil désemparé. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 17 Août 1942 :

Le Sergent Chef MAILFERT Maurice
Pour le motif suivant :
« Jeune pilote appelé à un avenir brillant. Le 27 Juin, dans un combat inégal, au cours duquel son chef de patrouille est attaqué et descendu par un Me 109F, il fonce sur celui-ci, l’attaque à la mitrailleuse et s’assure la victoire en détruisant, d’un coup d’aile, l’empennage de l’avion ennemi. Quoique blessé par des éclats d’obus, et son appareil sérieusement endommagé, réussit à poser son avion et à rejoindre l’unité d’infanterie sur la ligne de feu. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.
-11-

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 22 Août 1942 :

L’Aspirant DE LA POYPE Roland
Pour le motif suivant :
« Jeune pilote de chasse, volontaire de la première heure, passionné de son métier, a participé à plus de 37 missions offensives au dessus des territoires occupés par l’ennemi, et à 37 autres missions de guerre. Au cours de l’une d’elles, le 13 Avril 1942, a gravement(endommagé) et probablement détruit un Messerschmitt 109. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

Ont été cités à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

Le Caporal Chef LEPROU René
Pour le motif suivant :
« Jeune pilote qui s’était avéré plein de promesses. A trouvé la mort au Canada, au cours d’un accident aérien en service commandé le 31 Juin 1942. »

Le Sergent Chef ALLIGNOL Raymond
Pour le motif suivant :
« Jeune pilote fanatique de l’aviation, quitta la France à bord d’un appareil dérobé à la Commlission d’Armistice italienne. A trouvé la mort en service aérien commandé, le 22 Juin 1942. »
-12-

A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

Le Sergent Chef GAEL Jack
Pour le motif suivant :
« Volontaire de la première heure, ayant rejoint l’Angleterre avec son unité. Après avoir accompli 400 heures de vol, en Angleterre, avait été affecté en Libye, avec l’escadrille anglaise à laquelle il appartenait. A été porté disparu, au cours d’opérations aériennes contre l’ennemi. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.
A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

L’Adjudant NOEL Robert
Pour le motif suivant :
« Sous officier de carrière, très énergique. Elève pilote en France, venu en Angleterre avec son unité, afin de continuer la lutte. Breveté pilote de chasse, a accompli 32 missions de guerre. A disparu au cours d’opérations aériennes contre l’ennemi. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.

-13-
A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

Le Sous Lieutenant HAZARD Jacques
Pour le motif suivant :
« Pilote de grande classe, calme et courageux, l’un des premiers à rejoindre les F.F.L. Lors de ses débuts en escadrille anglaise, a immédiatement conquis la confiance de ses chefs directs qui ne tardèrent pas à lui confier le poste de premier pilote d’un « Sunderland ». A disparu au cours de sa 59e mission de guerre, après avoir accompli prés de 700 heures de vol. »
Cette citation entraîne l’attribution de la Croix de Guerre avec Palme de Bronze.
A été cité à l’Ordre de l’Armée de l’Air, le 28 Août 1942 :

Le Capitaine GELE DE FRANCONY Jack
Pour le motif suivant :
« Ancien pilote, a tenu, malgré son âge, à prendre une part active au combat mené contre l’ennemi. A trouvé la mort en service aérien commandé. Déjà engagé volontaire durant la Guerre 1914-1918, reste un exemple pour ses jeunes camarades. »



-14- LES F.A.F.L. AU JOUR LE JOUR.

30 Juillet – Le sous lieutenant MOYNET a détruit un FW 190 en combat aérien.
Le lieutenant BEGUIN attaque avec succès un Do 217 qui lui est compté comme probablement détruit.

1er Août- Le Capitaine FAYOLLE reçoit le commandement d’un squadron de la R.A.F. et il est promu Commandant. Il a depuis été porté disparu, ainsi que deux pilotes de son escadrille : l’aspirant DU FRETAY et l’aspirant VAN WYMEERSCH.

14 Août : Un message du Moyen Orient apprend que le capitaine MENDOUSSE et le sergent chef LANGER, de l’escadrille Nancy, ont coulé un sous marin en Méditerranée. La victoire leur a été créditée officiellement.

17 Août : Le sergent chef LEPEUTREC, qui a été croit on piqué par un serpent, est mort de septicémie à l’hôpital de Kirkwall.

19 Août – De nombreux éléments des F.A.F.L. ont été engagés dans les opérations combinées de Dieppe. Le Groupe « Ile de France » a effectué de très nombreuses missions sous le commandement du Commandant Dupérier. Au cors de la journée le commandant Dupérier, avec cinq autres pilotes, le capitaine DE LABOUCHERE et le sous lieutenant KENNARD ont détruit chacun un Do 217. De plus, 1 FW.190 et 5 Do 217 ont été endommagés par les pilotes du groupe.
Plusieurs pilotes affectés dans d’autres escadrilles ont également participé aux opérations. Aucun résultat officiel n’est encore parvenu à l’Etat Major. Il sait déjà cependant que l’aspirant LEBLOND a probablement détruit un FW.190 et que deux autres pilotes ont endommagé chacun un FW.190.
- 15-

28 Août : A l’occasion de l’entrée en guerre du Brésil, aux côtés des Alliés, les télégrammes suivants ont été échangés entre le général Martial VALIN et le ministre de l’Air brésilien.

Du général Martial Valin :
« Veuillez transmettre de la part du général Valin le message suivant à Monsieur Salgado Filho, ministre de l’Air brésilien :
Au moment où la République et le Peuple du Brésil se dressent courageusement contre l’agresseur allemand, je tiens à vous adresser mon plus cordial souvenir et mes vœux les plus sincères. Mes pensées vont particulièrement à mes camarades de l’Aviation Brésilienne dont j’ai mesuré toute l’audace et apprécié la grande valeur. Je leur souhaite bonne chance et succès. Vainqueurs, ils défileront un jor aux côtés des aviateurs de la France Combattante. Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, les assurances de ma haute considération. »

Du Ministre de l’Air brésilien :

Peco transmitirdes General Martial Valin :
Quanto nos foi grato receber manifestacao sua solidariedade nossa repulse ataque sofrido dos inimigos da humanidade civilisada. Recordamos con saudade seu precioso convivitt sempre quizemos conserver. Cordial saudacoes. »

31 Août : Le sous lieutenant DE MOLENES a trouvé la mort en opérations. Au cours des obsèques, le Commandant DEMOZAY, Commandant la base, a prononcé l’allocution suivante :
« Henri DE MOLENES, depuis son arrivée dans l’escadrille, a constamment fait preuve des plus hautes qualités de pilote français. Son entrain et sa gentillesse ne lui ont valu que des amis parmi nous tous. Il restera un exemple pour ceux qui continuent la luette. Il est mort glorieusement, en sauvant la vie de quatre pilotes tombés dans la Manche. Son sacrifice n’aura pas été inutile, pour nous il restera un pur héros que nous nous efforcerons d’imiter et que nous vengerons. »

Il faut encore nommer parmi les disparus, le lieutenant COIGNARD, le sous lieutenant CHAUVIN, l’adjudant DARBINS, l’adjudant NOILECTRE, le sergent chef VILBOUX.
-16-

LE JOURNAL « COURRIER AUSTRALIEN »
A publié un poème de Madame Ivy MOORE, une Australienne grande amie de la France, qui a organisé un Club de la France Libre à Sydney.

BRAVE MEMORY
A un brave des braves

To Colonel PIJEAUD, Commander of the Lorraine Squadron, killed in Libya, at the age of 37.

He flies no more across the desert skies,
This airman hero, who so loves his land,
That with immortal faith, which never dies,
He gave his life, in simple valour grand.

Upon the altar of Free France shall Shine,
An ardent flame, the lamp of his young life,
Offered, as in a sacrifice divine,
To save his country from dishonour’s knife.

His plane is silent. But the beating wings
Of his great soul, in noble chant and brave,
Across the halls of time, eternal rings
That all may hear, who would their homeland save!

IVY MOORE.

------------------------------------------------------------

J'ai recopié ce texte, ronéotypé, avec des passages quasi illisibles, où l'encre avait manqué. J'ai respecté le texte intégral, à la lettre près.
A l'attention des historiens(sic) qui s'expriment sur papier glacé, pour exalter le droit à l'oisiveté des faucons de Pétain, qui se doraient le nombril sur les plages du Maghreb, en ce bel été 1942, en attendant l'automne, où ils flingueraient, derechef, les avions américains et anglais.

On notera l'émouvant poème hommage d'une lointaine Australienne, à Félix Pijeaud, commandant du GB Lorraine.

*** / ***

lue 7598 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La liste ... de steph2 16 mars 2007 09h54
2 quelles archives consulter? de arcole 16 mars 2007 12h14
3 Ou ça "la couverture artisanale" ? de Jacques Ghémard 16 mars 2007 12h40
3 à qui m'adresser? de GILBERT AVEILLIAN 19 juin 2010 00h24
4 henri AVEILLIAN de Bertrand H 19 juin 2010 16h33
1 Bulletin des FAFL de Bertrand H 16 mars 2007 13h18
2 la page 1 de arcole 16 mars 2007 13h33
3 La suite, la suite !!! de steph2 16 mars 2007 14h08
4 pas de suite, hélas! de arcole 16 mars 2007 15h43
5 "bulletin FAFL" de arcole 16 mars 2007 15h54
6 L'avion n'aurait jamais pu décoller ! de Jacques Ghémard 16 mars 2007 16h28
5 Bulletin des FAFL de Bertrand H 16 mars 2007 17h37
6 la suite, la suite, la suite! de arcole 16 mars 2007 17h39

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Bulletin des F.A.F.L.

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes