Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

La terreur et le désarroi - Staline et son système / Nicolas Werth

En réponse à -2
-1peut être une graduation dans l'horreur? de arcole

L'archipel du Goulag ou l'île de la tentation ? de Nicolas Bernard le mercredi 14 mars 2007 à 15h58

> N'importe quel déporté d'Auschwitz, de Treblinka ou de
> Buchenwald, aurait pleuré de joie d'être transféré au
> Goulag.

N'importe quel rarissime survivant d'Auschwitz, Treblinka ou Buchenwald aurait certainement frémi à l'idée d'être transféré au Goulag.

Les camps d'extermination nazis répondaient à une logique génocidaire antisémite : supprimer les arrivants à leur arrivée, les plus forts d'entre eux étant condamnés à la mort par travaux forcés.

Les Soviétiques n'ont pas établi de tels sites de mise à mort industrielle. En revanche, ils ont procédé à l'extermination de 10.000 officiers polonais (pour moitié à Katyn, pour moitié ailleurs), sans oublier la mise à mort des Ukrainiens par famine. Pas de génocide comme les nazis, a fortiori pour cause de racisme, mais des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. Voir Alexandra Viatteau, Staline assassine la Pologne, Seuil, 1999, et Nicolas Werth, La terreur et le désarroi. Staline et son système, Perrin, coll. Tempus, 2007.

Les camps de concentration du Reich, qui s'inscrivaient dans une logique de répression des oppositions, ne diffèrent pas du Goulag soviétique, créé pour remplir le même objectif de "maintien de l'ordre" (sic). Le sadisme et la corruption du personnel de sécurité étaient similaires, chez les SS comme chez les Soviétiques. Les taux de mortalité étaient tout aussi élevés, pour cause de froid et de faim, de conditions de travail atroces et d'inhumanité des gardiens. Comme l'a raconté un ancien de la Kolyma, le gaz, c'était le froid. Toutefois, le régime concentrationnaire a eu, lui, le temps d'évoluer. Voir, à ce propos, Anne Appelbaum, Goulag, une Histoire, Grasset, 2006.

Au passage, l'ancienne militante communiste Margarete Buber-Neumann a eu l'occasion de visiter les deux modèles concentrationnaires, ayant été arrêtée par Staline en 1937, livrée au SD en 1940 (Déportée en Sibérie), et expédiée à Ravensbruck (Déportée à Ravensbruck). Son "guide du taulard" publié en deux volumes chez Seuil(Prisonnière de Staline et d'Hitler) n'a guère noté de différences entre les deux camps où elle a eu l'occasion de séjourner en pension complète.

Rabaisser les crimes du communisme stalinien sous prétexte que les nazis auraient fait pire me paraît passablement discutable, d'un point de vue historique, pour ne pas dire civique. Je n'assimile certainement pas l'hitlérisme au stalinisme, en vertu de différences notables quant à la vision du monde, l'ambition politique, la méthode de gouvernement et même la manière de réduire/éliminer toute opposition, mais il faut reconnaître que le système concentrationnaire de l'un valait largement celui de l'autre.

*** / ***

lue 1216 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 euh... oui! de arcole 14 mars 2007 17h01
2 Ben non de Nicolas Bernard 14 mars 2007 17h35

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur La terreur et le désarroi - Staline et son système

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes