Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Blindés & Matériel / collectif

En réponse à -6 -5 -4 -3 -2
-1Objection... de steph2

Mais elle n'en a pas besoin... de Thiriel le jeudi 01 février 2007 à 18h48

... de réhabilitation, ce n'est pas le propos (en tout cas pas le mien).

Bien évidemment, l'outil militaire français de 1940 se révéle globalement inférieur à l'Allemand tout comme le soviétique un an plus tard... tout comme la totalité des appareils militaires du monde à cette époque. Les points mis en exergue par Jean-Robert sont justes (à l'exception des "paquets" de chars qui relèvent du bon mot - a ce jeu les Soviétiques disposent en juin 41 de nombre de paquets de 1000 sans plus de résultats): emploi et adaptation des matériels aux situation sont souvent mauvais, le plan général Dyle Breda "dégageant" l'unique réserve un peu rompue à la manoeuvre mécanique (l'armée Giraud), l'aviation trop faible, l'absurde séparation entre blindés d'infanterie et de cavalerie etc etc ...

Oui, bien sûr.

Mais. Ce qui est en jeu au plan historique c'est la nature et la spécificité supposée de cette infériorité globale française. Des défauts structurels, on en trouve partout: Le Panzer I (plus de 900) n'a rien d'un char et les réservistes allemands ont un moral souvent discutable. Jeter 1500 ou 2000 chars à travers le massif ardenais est pour le moins un pari risqué (la Wehmacht l'apprendra 4 ans plus tard) etc...

Le fait majeur n'est pas là. C'est le choc subi par l'armée française. Et ce choc est dû avant tout à l'incroyable ambition du plan d'attaque allemand servi par un poing mécanisé dont les principales qualités ne sont pas la puissance (thèse de Gaulle) mais la cohésion, la mobilité, l'endurance et un appui aérien révolutionnaire. En revanche, ce que parvient à faire la Wehrmacht partout de 39 à 41 voire encore un peu en 42, elle ne le refera plus jamais. Pourquoi ? Est-elle moins bonne ? Ses matériels "fin de guerre" sont-ils inférieurs ? Parce que cette manière de faire la guerre n'a été décisive qu'en ce qu'elle jouait sur ce fameux effet de choc moral. L'armée française n'est pas détruite parce qu'intrinsèquement incapable, ni parce qu'elle est sous-armée ou que ses matériels sont au dessous de tout, elle est détruite parce qu'elle est initialement si déséquilibrée que son moral s'effondre et que sa capacité de résistance ponctuelle (mainte fois démontrée, jusque sur la Somme, l'Aisne ou les Alpes) ne répond plus à aucune volonté globale à la différente de septembre 1914 (situation globalement comparable). L'absence de profondeur du champ de bataille au regard du moteur combattant et la crise militaro-politique sous-jacente font le reste. Mai 40, c'est presque une bataille hoplitique...

Cordialement
Vincent

*** / ***

lue 841 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Bien sûr... de Jean-Robert GORCE 01 févr. 2007 19h23
1 la guerre secrçete de steph2 01 févr. 2007 22h00
2 sur la guerre secrete... de Laurent Boussaton 01 févr. 2007 22h44
2 Voilà une excellente idée ! de Thiriel 02 févr. 2007 09h45
3 Alors bonne lecture de steph2 02 févr. 2007 10h13

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Blindés & Matériel

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes