guerre secrète et conflit asymétrique - Guerre secrète en Indochine - forum "Livres de guerre"
Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Guerre secrète en Indochine / Général Henri Jacquin

En réponse à -4 -3 -2
-1Oui, mais moins qu'on ne le dit... de René CLAUDE

guerre secrète et conflit asymétrique de 13emeDBLE le jeudi 27 juillet 2006 à 15h11

Il convient de faire attention car la quête du renseignement dans un conflit asymétrique a une valeur inégale selon les camps, et surtout a souvent un impact plus important sur les opérations que dans une guerre dite "classique - conventionnelle - symétrique - réglée" (rayer la mention au choix).

Les renseignements collectés par le camps le plus faible sur celui dit "fort" sont faciles et nombreux : le camps "fort" occupe le terrain en général à l'aide de forces conventionnelles donc visibles...

Les renseignements collectés par le camps dit "fort" sont plus difficiles et éparses (face à un ennemi clandestin), d'où l'explication (qui n'est pas justification bien sûr...) de l'usage quasi-systématique de la torture par le camps dit "fort".

Ces poncifs connus doivent aujourd'hui à mon avis être relativisés.

En tout état de cause, dans un conflit asymétrique, les combats opposent le plus souvent des forces de petite taille (au moins dans un camps), dans des opérations brèves où la surprise est un élément de succès essentiel (dans les deux camps) : le renseignement a alors autant d'importance, voire plus, et joue un rôle dans le succès plus grand que dans un combat classique.

La première clé des succès de Suchet en Catalogne (modèle de contre-gerrilla jamais égalé depuis... malgré les milliards dépensés en drones, radars, satellites, défoliants, mines, balises espions etc...) est la mise en place d'un réseau de renseignement sur les insurgés, mise en place facilitée il est vrai par l'adoption d'une politique de protection des populations civiles (qui est la clé du succès).

Donc, à mon humble avis, la question posée par Gaulois reste opportune en ce qui concerne l'Indochine...

CM

*** / ***

lue 1221 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 DBP de Gaulois 27 juil. 2006 15h30
2 Oui certes... de 13emeDBLE 27 juil. 2006 20h07
3 Je vous rassure, de Gaulois 27 juil. 2006 20h41
4 Pétard mouillé... de Laurent Boussaton 27 juil. 2006 20h55
5 Monsieur Boussaton, de Gaulois 27 juil. 2006 21h20
6 Pétard mouillé (2) de René CLAUDE 27 juil. 2006 21h25
7 Pétard mouillé !!! de Gaulois 27 juil. 2006 21h45
8 effectivement une bombe atomique n'aurait pas servi à grand-chose... de asiate 28 juil. 2006 17h17
2 Sauf que... de Laurent Boussaton 27 juil. 2006 20h26
3 Selon le ... de Gaulois 27 juil. 2006 20h54
4 GCMA de Laurent Boussaton 27 juil. 2006 21h10
5 Je viens de vérifier ... de Gaulois 27 juil. 2006 21h29
6 La piscine de Laurent Boussaton 27 juil. 2006 21h53
7 Je vais essayer de ... de Gaulois 27 juil. 2006 22h05
8 Non, non... de Laurent Boussaton 27 juil. 2006 22h16
9 Dans l'attente ... de Gaulois 27 juil. 2006 22h25
9 Rien que des faits ... de Gaulois 28 juil. 2006 09h51
10 Sassi de Laurent Boussaton 28 juil. 2006 23h15


 

Participer à l'ensemble du débat sur Guerre secrète en Indochine



Pour contacter les modérateurs : cliquez !

 bidouillé par Jacques Ghémard le 1 1 1970  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes