Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Indigènes / Rachid Bouchareb

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Des mobilisés, pas des volontaires de arcole

mobilisés et volontaires (bis) de Leon le jeudi 08 juin 2006 à 09h34

J'ai voulu ajouter quelque chose, mais c'était trop tard... donc j'efface et je recommence/
_________

Bonjour, voici deux extraits de pages internet avec sources, donnant quelques indications:

1/
Les combattants d’infortune par Belkacem Recham, historien, chargé de cours à l’université Marc Bloch de Strasbourg.

***Engagés ou conscrits, [les soldats des colonies] représentaient plus de la moitié de l’armée régulière en octobre 1944 estimée à 500 000 hommes et femmes**.

Sur les 260 000 hommes que comptait la 1ère armée française dont les unités débarquèrent en Provence en août 1944, plus de la moitié étaient des indigènes originaires des colonies, musulmans d’Afrique du nord et d’Afrique noire. Une armée de bronzés et de noirs encadrés par des pieds-noirs, qui fut engagée dans les combats les plus meurtriers et qui libéra une bonne partie Est de la France. Des fantassins constamment sollicités et surexploités de l’aveu même de leur chef, le général de Lattre de Tassigny. Il s’en s’inquiétait auprès du commissaire à la guerre Diethelm : "mes hommes ont l’impression naissante qu’ils sont abusivement exploités par la métropole, sentiment terriblement dangereux ..."
Constat confirmé par les rapports du 2ème bureau qui notaient en décembre 1944 l’extrême lassitude des cadres et de la troupe, et qui précisaient que depuis le 15 août 1944, les pertes de la 1ère armée française s’élevaient à 30% pour les goums marocains, 50% pour la 2ème D.I.M. et la 9ème D.I.C. et 109,3% pour la 3ème D.I.A.


Cette participation des troupes originaires des colonies à la Libération ne semble avoir laissé que peu de trace dans la mémoire de la République et de l’opinion. (...) Ainsi tout se passe comme si la mémoire nationale n’a retenu de la participation française à la Libération que l’image d’une force gaulliste composée entièrement de volontaires se battant aux côtés des Résistants pour soutenir les forces alliées.(...)
Le général De Gaulle lui-même a toujours privilégié le rôle de la 2ème D.B. au détriment de la 1ère D.F.L. (Division française libre) et plus encore de l’armée d’Afrique, considérée comme issue de l’armée de l’armistice.
La place accordée par les pouvoirs publics et les médias au débarquement de Provence et des unités « africaines » n’a rien de comparable avec les "commémorations-spectacles" du débarquement américain en Normandie et du rôle de la 2ème D.B. libératrice de Paris et de Strasbourg.
(...) Les manuels scolaires couvrant cette période (3ème, 1ère et terminale), tous insistent également sur la Résistance, les FFL et la 2ème D.B. Aucun ne souffle un mot sur les contingents d’outre-mer. Le débarquement de Provence y est, certes, cité mais sans autre précision. (...)
***

ET aussi, dans le site 'Pieds-noirs aujourd'hui":

***Si vous passez près de leurs tombes en allant visiter l'Italie par un jour ensolleillé ; arrêtez vous et recueillez vous un instant, car là dort l'Armée d'Afrique.
Dans les douars les plus reculés, dans les Kaars berbères de l'Atlas, des hommes portent encore fièrement l'insigne du C.E.F.I., le coq gaulois jaillissant dans-la lumière. Quant à nos anciens adversaires, eux non plus ne nous oublient pas.
C'est ainsi que lors des obsèques nationales de notre vénéré Maréchal JUIN, décédé le 27 janvier 1967, le Colonel allemand BOEMLER, à la tête d'une imposante délégation d'anciens combattants allemands, venait déposer sur le cercueil du Maréchal, une énorme couronne de fleurs avec l'insciption suivante : «Au Maréchal JUIN. chef prestigieux et chevaleresque qui fut leur adversaire en Italie. Les anciens combattants allemands de CASSINO"

La Campagne d'Italie sur la revue historisque de l'Armée (19693 Opuscule l par le Commandant Georges BOULLE : «Les français d'Italie, qu'ils soient musulmans, tunisiens, marocains, algériens ou métropolitains sont sublimes. Tant pis pour les sceptiques qui ricanent toujours lorsqu'on leur parle de pureté ou d'héroïsme. Là bas, la pureté et l'héroïsme vous éclatent à la figure, aussi violemment que les mines qui pleuvent sur la montagne. J'ai peur, très peur, que jamais avec des mots, on ne puisse dire comme il le mérite, ce que ce Corps Expéditionnaire Français a fait pour la France, sous les yeux émerveillés de nos alliés ».
***

** 233.000 Tunisiens, Algériens, Marocains et Noirs Africains (AOF et AEF), militaires "de carrière" mobilisés ou volontaires
176.000 Français d'Afrique du Nord, mobilisés par Giraud sur 19 classes d'age,
15.000 Français Libres
20.000 Français de la France continentale, évadés, officiers d'activé, fonctionnaires en mission,
35.000 Français de Corse (à partir de janvier 1944).

Nous nous attachons ici à savoir qui était volontaire , qui était mobilisé. D'autres personnes mettent plutôt en avant la part des Pieds-noirs par rapport à leur population (16% de leur population mobilisée) alors qu'il étaient 18 fois moins nombreux que les Indigènes, qui fournirent un effectif certes plus élevé mais comparable. etc....
Chacun refait les comptes à sa façon. Pas facile de s'y retrouver.

Frédérique

*** / ***

lue 1530 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 La 2e DB unité issue de l'Armée d'Afrique de Jacques Ghémard 08 juin 2006 10h56
2 je pense qu'ils voulaient dire... de Leon 08 juin 2006 11h35
2 de Gaulle, toujours de Gaulle..... de Laurent Laloup 08 juin 2006 12h10
3 erreur de date, Laurent. de arcole 08 juin 2006 12h16
4 oui pardon de Laurent Laloup 08 juin 2006 13h34
3 bonne question de Leon 08 juin 2006 12h26
4 ce qui m'a surpris......... de Laurent Laloup 08 juin 2006 13h48
5 Ce qui me surprend aussi de Leon 08 juin 2006 18h32
6 peut-être est-ce plus sage, en effet de arcole 08 juin 2006 21h51
1 Tout l'Est de la France? de arcole 08 juin 2006 12h08
2 il y avait écrit: "une bonne partie Est" de la France de Leon 08 juin 2006 12h30
2 Pertes 6 juin 1944 ??? de Thiriel 08 juin 2006 14h31
3 Et un lien pour faire bonne mesure... de Thiriel 08 juin 2006 14h46
4 la source? de arcole 08 juin 2006 17h05
5 20.000 français le 6 juin? des civils, donc ? de Leon 08 juin 2006 17h16
5 Les sources ! de Thiriel 08 juin 2006 17h26
6 Précision quant à la terminologie des pertes militaires de Thiriel 08 juin 2006 17h38
2 4600 morts pour les troupes "indigènes" de Jacques Ghémard 08 juin 2006 15h48
3 Les chiffres du "Patron" de Leon 08 juin 2006 17h53
4 pertes italie de Crapouillot 09 juin 2006 11h32
5 C'est donc très précis maintenant de Leon 09 juin 2006 14h20

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Indigènes

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes