Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Vichy et les Juifs / Michaël R. Marrus et Robert O. Paxton

 

Vichy - Dreyfus - CGQJ de Francis Deleu le vendredi 14 avril 2006 à 17h55

Bonsoir à tou(te)s,

Décidément les incitations à la lecture proposées par René dans ses "Brèves" m'acculent inexorablement à la déconfiture financière, le budget annuel "livres" étant déjà largement déficitaire en ce mois d'avril.
Ainsi, je me demande combien de temps je résisterai à l'achat de "Histoire du commissariat général aux Questions juives" de Laurent Joly.
René, à travers la chronique de Bernard Franck, en parle ici : (chronique du lundi 13 avril).

Charles Mercier du Paty de Clam ? Un personnage atypique dont on se sait pas grand chose ! Lorsque Darquier de Pellepoix donne sa "démission" de Commissaire au CGQJ, il est aussitôt remplacé par Paty de Clam alors que les Allemands proposaient soit Jacques de Lesdain, que l'ambassadeur Otto Abetz avait imposé comme rédacteur politique à "l'Illustration", soit Louis Thomas, ancien officier se targuant du titre d'homme de lettres pour faire main-basse sur les éditions Calmann-Levy lors de l'aryanisation des entreprises et des biens juifs.
Michaël Marrus et Robert Paxton dans "Vichy et les Juifs", indiquent que cette nomination de Paty de Clam ne doit rien aux Allemands. Toutefois, ces derniers, après avoir examiné les antécédents du nouveau Commissaire se sont empressés d'approuver la nomination.
Le choix de Vichy n'a rien d'anodin. Le père du Paty de Clam fut l'officier instructeur de "l'affaire" Dreyfus, le délégué de l'état-major des Armées lors du procès, le faussaire et complice d'Esterhazy ... Bref, les antécédents plaident en sa faveur comme représentant d'une certaine armée antidreyfusarde et antisémite. Décidément "l'affaire Dreyfus, encore un passé qui ne passe pas"!

*** Avec un nom pareil, les nazis, les antisémites français notoires en attendaient beaucoup. Il déçut leurs attentes. Du Paty de Clam pensa sans doute que sa famille avait déjà assez donné. Il défendit un antisémitisme à la française, aux coteaux modérés *** (Bernard Franck)

"Tel père, tel fils !" ont sans doute pensé Pétain et sa clique! En fait, Charles du Paty de Clam est un obscur officier colonial qui fit laborieusement carrière à Damas. L'officier déçoit ! Au dire d'un observateur allemand, il s'intéressait plus aux affaires culturelles qu'à l'aryanisation. Ou encore un inspecteur des Finances chargé d'examiner l'honnêteté et la compétence du CGQJ trouva en du Paty une "étrange sérénité passive". Le journal "Au Pilori" déplora "son étrange et silencieux effacement, si peu conforme à l'habituelle, générale et même généreuse verbosité qui signale à l'ordinaire les prises de pouvoir".

Notons enfin que du Paty de Clam fut le seul dirigeant du CGQJ à bénéficier d'un non-lieu lors des procès de l'épuration.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 2503 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Vichy et les Juifs

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes