Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

MILITARIA Magazine / Collectif

En réponse à
-1Militaria Magazine n°248 Mars 2006 de Laurent Boussaton

Deux photos... de Laurent Boussaton le jeudi 23 mars 2006 à 11h24

bonjour
 
l'auteur de l'article nous apporte quelques precisions sur les photos des pages 58 et 63
 
page 63, en bas a gauche, il est ecrit:" quelques unes des 52 armes lourdes automatiques saisies lors de Lorraine, il s'agit de mitrailleuses....et de maxim russes mod.1910" pourtant apres quelques reflexions plus poussees il s'agirait plutot:
"...de MG08 en version export pour la Chine connue sous l'appellation "Type 24 " en 7,92 et non pas de maxim russe 1910 dont le radiateur est cannelé. Il est à noter que ce type d'arme est décrite dans les renseignements 2ème bureau comme "maxim 1910", preuve que  ceux qui étaient chargés de l'identification  du matériel viêt n'avaient pas forcément une doc exceptionnelle sous la main... et qu'ils n'étaient pas non plus collectionneurs"
 
en page 58 photo du bas, la legende precise:" reguliers d'un bataillon vietminh de cochinchine lors d'une prise d'arme rebelle vers 1948. les pistolets mitrailleurs thompson flambant neuf provienne de maniere quasiment certaine du trafic d'armes avec la thailande"; christophe dutrone nous approfondit le propos:
"Pour les Viêts équipés de thompson, elle n'était pas rares en Cochinchine, provenant généralement du trafic d'armes avec la Thaïlande où dormaient d'énormes stocks datant de la 2GM. Un certain nombre aussi venait des prises de guerre faites au dépens du CEFEO. Si au Sud, jusqu'en 1950, globalement l'armement était d'origine britannique, certaines unités arrivées après la 3ème DIC disposait d'un armement US flambant neuf. c'est particulièrement le cas du BM/151ème RI (voir soldat de la boue de Delpey) qui fut en son temps un véritable réservoir à armement. il est bien sûr possible qu'on ait affaire à une unité de parade, voire à une compagnie d'armes lourdes. Il est aussi possible que les hommes armés d'un PM ait été séparés du gros des troupes lors de la prise d'arme, bien des hypothèses sont possibles... On peut-même imaginer qu'il s'agisse de la garde personnelle de Nguyen Binh..."
 
cordialement
 
laurent

*** / ***

lue 1038 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 merci Laurent de asiate 23 mars 2006 22h02

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur MILITARIA Magazine

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes