Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Mais le problème n'est pas le même de Jacques Ghémard

à bon entendeur de d.zambon le samedi 18 mars 2006 à 10h54

Je ne suis absolument pas choqué par le terme "rital", qui n'a plus la connotation d'avant guerre, et je l'utilise fréquemment moi-même. Ce qui me fait bondir, disons ce qui m'agace, c'est qu'on ne se permet pas le même "humour" avec les autres, sous peine d'avoir le MRAP aux fesses. Je ne suis pas parano et je sais que les Français aiment bien les Italiens, en règle générale, puisque nous avons pas mal de points communs (je ne sais plus quel philosophe français avait déclaré: "un Italien est un Français de bonne humeur"). Toute notre histoire découle en droite ligne de l'héritage romain, de l'influence des marchands italiens du Moyen Age (tiens, ça me rappelle l'agreg...), de la Renaissance italienne,... . Il y a un rapport étrange, passionnel entre les deux pays. Mes propos paraissent parfois antifrançais parce que j'aime tellement mes deux "moitiés" que j'ai du mal à supporter les critiques non fondées, d'un côté comme de l'autre (je vous rassure, j'ai la même attitude quand des amis italiens critiquent la France de façon subjective). Bref, pour en revenir à mon idée première, je vous donnerai deux exemples, liés au sport et à la compétition directe ou indirecte que se livrent France et Italie (j'ai remarqué, aux derniers JO de Turin, que la première préoccupation des journalistes français était, quotidiennement, de savoir où nous étions placés au palmarès des médailles par rapport à nos "cousins transalpins"). L'été dernier, à Roland Garros, j'ai entendu, lors d'un match entre Gasquet et un italien inconnu, "on va le renvoyer chez lui bouffer des macaronis" (aurions-nous pu entendre la même chose face à un joueur tunisien, en remplaçant les pâtes par le couscous?). En 1998, après la victoire tirée par les cheveux en quarts face l'Italie, dans les vestiaires français, Franck Leboeuf, un de nos défenseurs, hurla à se faire péter les cordes vocales, "on les a niqués ces putain de ritals"... et si ça c'était passé contre le Cameroun, aurait-il dit "on les a niqués ces putain de nègres"? Mouloud Aounit du MRAP et SOS Racisme araient fait ne crise d'hémorroïdes aigüe... Suis-je franchement parano ou y a-t-il dans notre pays deux poids et deux mesures? (idem pour les Espagnols ou les Portugais, sur lesquels le même genre de propos ont fréquemment lieu... mais toujours pas avec les "autres", politiquement correct oblige...
PS: de mémoire, la seule expression que je connaisse pour qualifier les Français, en Italie, est "i nostri cugini transalpini"... pas la peine de connaître la langue de Dante pour comprendre.

*** / ***

lue 883 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Non, Non, Oui... de Leon 18 mars 2006 11h08
2 Deux poids et deux mesures de Jacques Ghémard 18 mars 2006 12h13
1 Le BOF, le MRAP, le BULBE... de René CLAUDE 18 mars 2006 11h11
2 et le SGEG alors? ; )) de d.zambon 18 mars 2006 12h05
3 Les limites du glossaire de Francis Deleu 18 mars 2006 13h58
4 heu, une explication ici ... de Jacques Ghémard 18 mars 2006 14h45
5 SGEG ? Du marseillais récent, alors! de arcole 18 mars 2006 14h55
6 excellent ! de Leon 18 mars 2006 15h01
6 Arch ! Les Marseillais de Yannis Kadari 18 mars 2006 17h41
5 Allusion à un sketche des "inconnus", parodiant les sigles des syndicats... de d.zambon 18 mars 2006 16h33
1 ...Salut ! (et fraternité paneuropéenne) de Thiriel 18 mars 2006 12h13
2 Français à Naples 1944 de arcole 18 mars 2006 14h18
3 Les Français en Italie, 44. Bons souvenirs de Leon 18 mars 2006 14h55
2 l'usage des mots, question... de Leon 18 mars 2006 14h43
3 Sphère publique, sphère privée de Thiriel 18 mars 2006 16h06
4 De 1870 à 1970 et plus si affinités de Jacques Ghémard 18 mars 2006 16h38
5 pour d.zambon... de Leon 18 mars 2006 17h48
5 Je m'insurge à mon tour de Francis Deleu 18 mars 2006 18h02
3 je m'insurge... de d.zambon 18 mars 2006 16h31
4 à propos d'armes, de arcole 18 mars 2006 17h00
5 Carca-si, Carca-no de d.zambon 18 mars 2006 17h15
4 l'exemple choisi... (et un peu plus) de Leon 18 mars 2006 17h32
5 eh oui... de d.zambon 18 mars 2006 18h45
6 les diktats de l'intolérance. de arcole 18 mars 2006 19h10
3 A l'amende ! de Francis Deleu 18 mars 2006 17h45
4 le parler pédant de arcole 18 mars 2006 18h12
5 pâtes italiennes bien sûr !! &;-) de Leon 18 mars 2006 19h27

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes