Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Un pavillon sans tache / Alex Wassilieff

En réponse à
-1Toulon ! Une ruse hitlérienne ? de Francis Deleu

Un succès pour Hitler, effectivement de Igor Geiller le mardi 28 février 2006 à 21h17

Bonsoir à tous

En réalité Hitler souhaitait avant tout empêcher le départ de la flotte de Toulon vers l'Afrique du Nord. Capturer intact les navires était secondaire, et si ça avait été le cas ils auraient été transférés aux Italiens.
Contrairement à ce qui a pu être affirmé par la suite, le sabordage est une très bonne chose pour les Allemands. D'une part cela empêche le renforcement des Alliés. D'autre part les occupants vont utiliser le métal des épaves pour leur industrie de guerre. Les chiffres cités par Etienne Schlumberger sont éloquants: 100 000 tonnes de ferraille, 77 000 tonnes d'acier et de fer, 21 000 tonnes de blindage, 3 888 tonnes de cuivre et enfin 2 500 tonnes de plomb. Je vous laisse imaginer le nombre de chars, canons etc. que cela a permis de construire. Les Allemands et les Italiens purent également compter sur la collaboration de la Marine française et de 10 000 ouvriers français de l'arsenal.

Les résistances au sabordage furent rares.
Le 12 novembre au matin, l'amiral de Laborde convoqua ses amiraux et ses commandants. Il leur demanda une "obéissance sans restriction, pour me permettre de tenir la parole que j'avais donnée de maintenir les conditions d'armistice pour la flotte" (c'est ce qu'il déclara à son procès). Seul le CV Pothuau, commandant la 5e DCT, refusa de donner sa parole. Il fut alors immédiatement relevé de son commandement. Deux autres commandants d'unité furent également remplacés pour les mêmes raisons (CC du Garreau et CC Caron).
Seuls 5 sous-marins quittèrent le port, 3 à destination d'Alger, un autre se saborda au large (avec un équipage de seulement 7 hommes à bord, pouvait-il aller plus loin ?) et le dernier se fit interner en Espagne.

Le sabordage de Toulon ne fut donc en rien un succès pour Vichy.

Cordialement
Igor

*** / ***

lue 1023 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Rassurant ! de Francis Deleu 28 févr. 2006 23h42
2 succès médiatique! de arcole 01 mars 2006 11h25
3 En effet de Igor Geiller 01 mars 2006 12h02
3 Succès médiatique et désastre diplomatique de Francis Deleu 02 mars 2006 19h53
4 Ah ! "L'honneur" ! de Laurent Laloup 02 mars 2006 20h55
5 Bien vu et bien résumé. de René CLAUDE 02 mars 2006 23h34
2 Non seulement ... de Igor Geiller 01 mars 2006 11h26

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Un pavillon sans tache

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes