Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

A livre ouvert ... / les contributeurs de "Livres de Guerre"

En réponse à
-1Encore une mémoire défaillante de Jacques Ghémard

Une journée bien confuse de Francis Deleu le lundi 26 décembre 2005 à 23h26

Bonsoir Jacques, bonsoir à tou(te)s,

*** Comment peut on présenter les faits avec autant d'inexactitudes ! Le gouvernement n'est plus sur les routes de l'exode et la communication est établie ! Les ordres sont mêmes donnés pour venir secourir l'escadre de Mers El Kebir et Darlan évoque déjà des combats qui n'ont pourtant pas encore commencé (dixit Weygand). *** (Jacques)

Rien n'est plus confus - volontairement?? - que l'emploi du temps de Darlan pendant la journée du 3 juillet 1940 ! Ayant dressé une chronologie détaillée des évènements, elle ressemblait à un horaire de chemins de fer, un jour de grève de la SNCF. Et ce n'est pas Hervé Coutau-Bégarie et Claude Huan, les biographes de Darlan, qui nous éclaireront tant ils se contredisent dans leur "narration" des péripéties d'un Darlan à l'abri de tout soupçon (aux yeux des biographes). Comme pour mieux noyer le poisson, les deux historiens n'hésitent pas à user de l'anecdote "scabreuse" pour décrire les lieux d'où sont envoyés les télégrammes adressés à Gensoul : *** le très digne M. Cucq [commissaire général chargé de la démobilisation des arsenaux] et son adjoint Marès rédigent des instructions sur un guéridon de café introduit à moitié dans les W.C. des facteurs, Marès assis sur le siège. *** Eh ben !

Je me demande si ce ne sont pas Jacques Raphaël-Leygues et François Flohic qui sont dans le vrai en indiquant que Darlan était présent à Nérac; que Darlan ne cherchait pas à se renseigner, ni à saisir le gouvernement pour une affaire manifestement de son ressort; que Darlan peut-être ne voulait pas s'immiscer dans une affaire hasardeuse dans laquelle, par prudence, il laisse la responsabilité devant l'histoire à Gensoul; que, peut-être, en laissant s'accomplir l'irréparable entre la France et l'Angleterre, il donne des gages aux Allemands dans le cadre d'un renversement des alliances; à moins que ce n'était là qu'une manière de cacher son désarroi devant une situation qui le dépassait.

Bien cordialement,
Francis.

*** / ***

lue 615 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur A livre ouvert ...

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes