Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Himmler's Secret War / Martin Allen

En réponse à -4 -3 -2
-1Quel mobile... ? de René CLAUDE

Ah, toujours le même défaut ! de françois delpla le lundi 26 septembre 2005 à 10h33

Bonjour René, bonjour à tous.

Le mobile fait défaut, certes, le 23 mai. Mais le coup, si coup il y a, est parti avant ! et la coordination n'était pas telle qu'il ait pu être arrêté facilement. En histoire, il faut tenir compte des impondérables et savoir, le cas échéant, s'affranchir d'une logique au carré.

Je n'ai aucune certitude, et d'ailleurs je suis en grève à cet égard, en attendant que H M's Government veuille bien autoriser la consultation du dossier par les spécialistes. Ce que je sais, c'est qu'il convient d'inverser la démarche courante.

La question n'est pas : quel mobile pour tuer Himmler ?, puisque la décision en est prise depuis longtemps dans le cadre de "Foxley". La question est : qu'est-ce qui pourrait motiver le passage à une autre politique ?

Le suicide de Hitler, à mon avis, n'y suffit pas, ni la capitulation du 8 mai. Car la politique de Churchill est alors de s'appuyer sur Dönitz, à titre d'expédient très provisoire, le temps de récolter les armes et d'affirmer l'emprise des Britanniques dans leur zone, notamment vis-à-vis des communistes allemands. Pour toutes raison pratiques et propagandistes, internes et externes (Staline hurle contre les contacts des Alliés avec Dönitz) l'exhibition d'un Himmler refroidi, assortie si possible du récit d'une mort lâche et ridicule (à poil !), sert leur politique : il faut déSSiser Dönitz !

Cependant, le 23 dans la journée, les masques tombent et Dönitz est arrêté. L'exécution de Himmler pourrait alors devenir contre-productive, et son maintien en vie inoffensif ou utile. Mais, encore une fois, tout n'est pas carré. Il y a de l'inertie dans les services, et ce d'autant plus que Churchill ne s'est rallié que le 3 mai (une misère, chronologiquement parlant) à l'idée d'un procès, renonçant à celle, qu'il avait prônée pendant des années avec sa fougue coutumière, d'une exécution "politique" des 5 ou 6 principaux dirigeants nazis.

hypothèses sur mobiles

*** / ***

lue 801 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Ah ? de Nicolas Bernard 26 sept. 2005 11h51
2 effets moraux comparés de françois delpla 26 sept. 2005 12h20
1 Doenitz de Etienne Lorenceau 01 octo. 2005 10h02
2 Hammmm ! de françois delpla 01 octo. 2005 10h22
3 Il me semble... de Etienne Lorenceau 01 octo. 2005 10h42
4 sans doute... de françois delpla 01 octo. 2005 11h12

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Himmler's Secret War

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes