Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre


La description de ce livre

Pacte avec le diable / Fabrizio Calvi

En réponse à -15 -14 -13 -12 -11 -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1On ne se sent pas secouru de françois delpla

Eclairsissements ! de Francis Deleu le mercredi 14 septembre 2005 à 11h45

Bonjour,

François:

Voyons, Francis, je t'avais appelé à la rescousse parce qu'Arcole refusait l'évidence et inversait la réalité en prétendant que la loi de révision des naturalisations de juillet 1940, promulguée et appliquée, n'était que virtuelle et préparait une loi réelle de 1943 qui (suivant le lien même qu'il donnait) n'avait même pas été promulguée. Or tu t'étais référé à la première, sans mettre en doute sa promulgation ni son application, et à présent tu nous donnes un lien qui ouvre sur ce texte. En bonne logique, on attendrait une remarque, avec les ménagements d'usage, signalant à Arcole, et d'abord dans son intérêt, que décidément il erre.

Chuis pas très futé car je n'avais rien compris au différend qui vous oppose. Alors jouer l'arbitre ? Pftttt...
- Jacques vient de me mettre sur la voie. En fait, François faisait référence aux "pages LdG" où je m'escrime à rassembler le maximum de textes de lois antisémites. Ces pages, je le précise, sont encore incomplètes.
- Arcole, à son tour, clarifie ce qui a été débattu précédemment. Sans vouloir jouer les arbitres, j'adhère au contenu de sa dernière contribution.

Mais revenons aux lois de dénaturalisations :

+ La loi du 22 juillet 1940 (JO du 23 juillet) instituant une commission chargée de réviser toutes les naturalisations accordées depuis 1927 et retirant la nationalité française à tous les naturalisés jugés indésirables.
Il s'agit bien d'une commission chargée de réviser les naturalisations.
- J'ai ajouté : 15.000 citoyens, dont 6.000 Juifs perdront la nationalité française.
- Paul Webster (1) mentionne le retrait de la nationalité française à 15.154 citoyens dont 6.307 Juifs
- Marrus et Paxton (2) notent que les Juifs n'étaient pas nommés dans cette loi mais ils furent nombreux - aussitôt après les Italiens - à être ainsi privé de la citoyenneté française.
- Je ne dispose d'aucune information sur les dates d'application des révisions.
- Annette Kahn (3) (comme sans doute beaucoup d'historiens) déplorent la destruction (ou la disparition) de nombre d'archives de Vichy.
- Les rapports de préfets sont toutefois une source intéressante. Par exemple, celui du préfet de l'Hérault (rapport mensuel d'information du 3 septembre 1942):

*** Pour que les Juifs établis de longue date puissent aussi, à un stade ultérieur, être inclus dans les mesures qui s'appliquent aux Juifs étrangers et recemment naturalisés, une loi est nécessaire dès maintenant qui autorise le Commissaire aux questions juives à déclarer "étrangers" les Juifs établis de longue date qui ont agi à l'encontre des intérêts sociaux et nationaux de la nation française".***

- Une autre information: Serge Klarsfeld est persuadé qu'un fichier de recensement a été constitué en zone libre au cours du 2ème trimestre 1941. Ce fichier concernerait 140.000 Juifs. (4)

+ Entre juillet 1940 et juin 1943 : rien n'est précis mais nous pouvons supposer que le processus de dénaturalisation était en marche probablement de manière sournoise.

Lien proposé par Arcole:

*** Laval promet dès août 1942 la dénaturalisation des Juifs français naturalisés après 1933, puis après le 1er janvier 1932, puis après le 10 août 1927, mais la pression de l'opinion (rapports des préfets et attitude de certains évêques) fait que la loi est retardée. Un projet est élaboré en avril 1943, mais c'est seulement en juin 1943 que la loi est signée. En juillet, Laval décide de stopper la promulgation de cette loi. ***

Je ne vois pas où est le problème! Il en fut bien ainsi !

+ Retour aux remarques de François:

Ce qu'il faut remarquer, c'est
1)que le texte de 1940 est xénophobe (les Juifs ne sont pas nommés dans la loi, s'ils sont sans doute, mais c'est à vérifier, les plus frappés) alors que le projet de 1943 est spécifiquement antisémite;


Ne jouons pas sur le sens des mots (xénophobie et antisémitisme) et laissons ce talent au régime de Vichy qui s'était fait une spécialité dans la rouerie et l'hypocrisie.
Un mot peut en cacher un autre ! Et pour Vichy (et même avant), derrière "xénophobie" il y a aussi, il y a surtout "antisémitisme".

2)que pour que la possibilité d'un tel texte soit évoquée en 43, il faut que l'application du texte de 40 n'ait pas été poussée à fond, et que de nombreux Juifs naturalisés après 1927 aient alors toujours la nationalité française.

Il est possible que l'application du texte ne fut pas poussée à fond mais cela n'enlève rien à la duplicité de Vichy !

+ Autre chose !

François:

En ce qui concerne ta réponse, si, contrairement à ce qui est affirmé, je n'ai jamais blanchi Vichy, ni ici ni ailleurs, en revanche, sur le point abordé, j'aurais tendance à blanchir la Troisième République. Ses décrets sur le contrôle des étrangers ne sont sans doute pas des chefs-d'oeuvre de respect des droits de l'homme, mais ils ne m'apparaissent en aucune façon comme des prodromes de ceux de Vichy, et ce n'est qu'au prix d'une lourde distorsion qu'on peut y déceler de l'antisémitisme. Y compris dans le rejet de l'immigration juive en provenance d'Allemagne. Ca, c'est le reproche à la mode du jour, du même tonneau que le non-bombardement des voies ferrées d'Auschwitz et je suis farouchement contre. Je développerai un de ces jours si on le souhaite.

- Je n'ai jamais affirmé que tu avais blanchi Vichy mais que tu te focalisais à outrance sur un "case" en négligeant tout le reste. Le lecteur peu informé risque de ne retenir qu'un seul aspect et ce lecteur aura l'impression que tu édulcores la responsabilité de Vichy.

- Le décret-loi du 12 novembre 1938 relatif à la situation et à la police des étrangers! Relis ce texte et tu constateras qu'il remet fondamentalement en cause la loi de 1929. Et qui est concerné à ton avis ? ... et pas au prix d'une lourde distorsion ???

Bien cordialement,
Francis.

(1) Paul Webster, "Le Crime de Pétain"
(2) Marrus et Paxton, "Vichy et les Juifs"
(3) Annette Khan, "Le fichier".
(4) in Annette Khan, "Le fichier"

*** / ***

lue 1100 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 sans titre de françois delpla 14 sept. 2005 12h45

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Pacte avec le diable

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes