Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Alger 1942 / Kenneth Pendar

En réponse à -2
-1lesdouze apôtres de Laurent Boussaton

Les "conspirateurs" de Laurent Laloup le mercredi 17 novembre 2004 à 08h42

(J'efface et je recommence)



Est-on sûr que ces vices-consuls apprtenaient a l'OSS ?
Ne dependaient-ils pas plutot du "Departement d'Etat" ?


Extrait de "OSS", proposé par Prosper :

"La préparation du débarquement en Afrique du Nord fut la première opération d'envergure confiée à l'OSS. C'est de son succès ou de son échec que dépendait le sort futur de toute l'organisation. Pourtant ce n'est pas en Afrique du Nord que l'OSS inaugura son programme de renseignements et d'opérations spéciales. Elle se contenta d'y utiliser les hommes que le Département d'État avait déjà implantés sur place. Ces hommes étaient vice-consuls des U. S. A. Tel était leur titre officiel, mais leur travail n'avait rien à voir avec celui d'un vice-consul, et leurs supérieurs, les consuls des États-Unis en Afrique, ignoraient tout des motifs réels de leur présence et de leurs activités. Voici comment on en arriva à cette situation bien particulière.
Peu de temps après la défaite de la France, les États-Unis signèrent l'accord économique Weygand-Murphy. Il fut négocié en Afrique du Nord par Robert Murphy, alors conseiller de l'ambassade américaine à Vichy, et le général Weygand, que Vichy avait délégué comme gouverneur en Afrique. L'accord prévoyait l'envoi de matières premières, charbon, coton, pétrole et sucre, en provenance des États-Unis vers l'Afrique du Nord. En échange, la France promettait de ne pas réexporter ces matières premières hors d'Afrique. Il était prévu aussi qu'un petit nombre de fonctionnaires américains seraient chargés de réceptionner ces envois en Afrique du Nord et de veiller à ce qu'ils ne soient pas transbordés en direction de l'Allemagne. Le contrôle de ces fournitures ne nécessitait nullement l'emploi à plein temps d'un groupe d'hommes raisonnablement actifs. Aussi donna-t-on aux fonctionnaires chargés de ce travail un statut de vice-consul et on les avertit que leur mission réelle était de recueillir des renseignements.
« Les Conspirateurs », comme ils s'intitulèrent par la suite, n'étaient en réalité qu'une équipe d'amateurs, aussi doués pour le métier d'espion que Mata-Hari pour Polytechnique........
.. Mais, à l'époque où William Eddy arriva à Tanger pour les enrôler dans une entreprise commune à l'OSS et au Département d'États, ils avaient déjà jeté les bases d'un réseau de renseignements en Afrique du Nord

"

Merci

*** / ***

lue 868 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 c'est quoi le COI...? de Laurent Boussaton 18 nove. 2004 11h29
2 Impec ! Un grand merci à vous deux de Laurent Laloup 18 nove. 2004 20h27
1 Une "saga" en 4 actes de Francis Deleu 18 nove. 2004 17h48
1 Les vice-consuls vus par les Allemands de Francis Deleu 18 nove. 2004 22h06

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Alger 1942

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes