Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Et les autres livres cités


La description de ce livre

Opération "Garbo" / Christian Destremau

En réponse à -10 -9 -8 -7 -6 -5 -4 -3 -2
-1Les souffrances de l'agent Werther de Nicolas Bernard

Informateurs et informés de René CLAUDE le mardi 19 octobre 2004 à 16h11

Bonjour,

Je reprends l'hypothèse évoquée par Nicolas Bernard :
L'historien militaire allemand Wilhelm Von Schramm (...) est d'avis que Werther est issu du cerveau de Rössler, lequel s'inspirait des analyses effectuées par le Bureau HA de Hans Hausamann - hypothèse convaincante, bien présentée et étayée par nombre de références, mais qui ne reste qu'une hypothèse.

Dans Genève appelle Moscou, Drago Arsenijevic, qui a enquêté avec soin sur les liens entre le SR de Masson, le Bureau Ha d'Hausamann et Rœssler, cite le témoignage de Bernard Mayr von Baldegg qui a "très bien connu Rœssler avant de collaborer avec lui dans le domaine du renseignement" et qui dit que le libraire naturalisé suisse, informait aussi Hausamann :

En 1939, j'avais trente ans, j'étais premier lieutenant et j'allais bientôt avoir à commander une compagnie. Rœssler à cette époque distribuait à ses amis une sorte de bulletin tapé à la machine avec plusieurs copies. Je savais que Schnieper l'avait mis en contact avec le "Bureau Ha", le service de renseignement du capitaine Hans Hausamann, installé dans la villa Stutz à Lucerne. A la lecture de son bulletin, je me rendais compte que Rœssler était magnifiquement renseigné sans quoi Hausamann ne l'aurait d'ailleurs pas employé comme informateur.

C'est un témoignage et il faut le prendre avec prudence. Mais il ne contredit pas l'hypothèse de Von Schramm, car on peut supposer que Hausamann et Rœssler - qui avait conservé des contacts précieux dans l'Allemagne nazie - échangeaient des informations à travers leurs bulletins respectifs.

Bien cordialement,

RC

*** / ***

lue 1518 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Ils eurent tort d'avoir eu raison ! de René CLAUDE 19 octo. 2004 17h56
2 Masson "ostracisé" de Etienne Lorenceau 15 déc. 2004 06h52

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Opération "Garbo"

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes