Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre


Edition du 06 octobre 2004 à 20h23

L'Eglise sous Vichy / Michèle Cointet

En réponse à -2
-1Un jésuite hors du commun! de Francis Deleu

Le père Chaillet et la presse clandestine de Francis Deleu le mercredi 06 octobre 2004 à 18h58

Bonsoir,

De retour en France, en décembre 1940, le père Chaillet écrit, sous le pseudonyme de Testis, quelques articles dans "Temps nouveau" de Stanislas Fumet. (*) C'est là qu'il rencontre Henri Frenay. Les deux hommes se comprennent! Frenay propose au père Chaillet de tenir la chronique religieuse des "Petites ailes" devenues "Vérités" avant d'adopter le titre définitif de "Combat".En fait de chroniques religieusess, le père Chaillet ne se contente pas de prôner le salut des âmes mais dénonce les crimes nazis et la véritable nature du régime imposé par Hitler.
Henri Frenay qui se rend régulièrement dans la montée de Fourvière (Lyon) où sont établis les jésuites dira :"J'ai toujours eu l'impression, Dieu me pardonne si je médis, que, dans cette maison de Jésuites, on complotait à chaque étage et peut-être même dans chaque cellule".

Le père Chaillet est ravi de cette expérience de presse clandestine. Sous le couvert d'une chronique religieuse, il alerte la conscience des chrétiens sans s'attirer les réactions du gouvernement de Pétain. Chacun sait que les censeurs ne lisent pas les chroniques religieuses... contrairement au clergé qui s'y intéresse. C'est bien le but du père jésuite: jeter le trouble dans les esprits.

Lorsque "Vérités" devient "Combat", Frenay ne souhaite plus le maintien d'une chronique religieuse. Les activités de renseignement de Combat présentent des dangers qu'il ne serait pas opportun d'imposer aux religieux qui s'en tiennent à une résistance spirituelle.
En outre, le 1 août 1941, "Temps nouveau" de Stanislas Fumet est interdit de publication. Le revue est jugée trop critique envers les lois anti-juives du régime de Pétain.
Rappelons que c'est également en août 1941 que Pétain prononce son discours sur les "vents mauvais" qui se répandent sur la France.
La réponse - cinglante - paraîtra quelques temps plus tard dans le premier numéro des "Cahiers du Témoignage chrétien" : "France, prends garde de perdre ton âme".
Le texte est du père Gaston Fessard mais c'est bien le père Chaillet qui l'a édité.

Bien cordialement,
Francis.

(*) Stanislas Fumet : voir glossaire en cliquant sur la loupe à décrypter.

*** / ***

lue 1854 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 De mon presbytère aux bagnes nazis de Jacques Ghémard 06 octo. 2004 21h49
2 Le lectorat de "Témoignage chrétien" de Francis Deleu 07 octo. 2004 21h37
3 L'église des pragmatismes de arcole 19 juin 2005 16h39
4 Le R.P. Bruckberger de Francis Deleu 20 juin 2005 17h11

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur L'Eglise sous Vichy

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes