Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le rendez-vous manqué des colonnes Charton et Lepage / Serge Desbois

En réponse à -5 -4 -3 -2
-1Que sont devenus les corps des tués de Serge Desbois

Réponse du colonel Vietminh de Serge Desbois le vendredi 11 juin 2004 à 17h51

Je vous joins la réponse de mon correspondant, le colonel viet à qui j'ai posé la question le 9 sur la destinée des corps de nos tués en milieu viet. je la transcris tel qu'elle a été reçue sans corriger les imperfections de notre langue en se rappelant qu'il fréquentait le lycée Albert Sarrault d'Hanoï, il y a 58 ans :
"Cher ami.
Je dois faire un grand effort de memoire pour repondre a votre question. Tout d'abord, comme je faisais parti des unites regulieres, avant Dien Bien Phu apres chaque combat nous devrions nous deguerpir au plus vite pour echapper a votre aviation et votre artillerie pour etre dirige vers d'autres cibles. La tache de "remettre en ordre le champ de bataille" etait confiee aux unites regionnales aidees par les unites de "travailleurs civiques", c'est pourquoi je n'avais pas beaucoup d'occasion de voir vos morts apres les combats. Voici quelques souvenirs : quelques jours apres la prise de Dong Khe (18/9/50), ayant l'occasion de monter sur les points d'appui autour de la citadelle afin de trouver des emplacements pour mes mitrailleuses j'avais vu vos morts abandonnes sur place qui se decomposaient (Personnes avaient monte jusqu'a la depuis la fin des combats). Apres le 07/10/50, de Coc Xa a That Khe j'avais passe a cote de vos morts tout chauds le long du chemin; en 1997 ayant l'occasion d'y revenir pour la premiere fois, les gens m'avaient raconte que des averses violentes parfois avaient mis a nu leurs restes, dont ils ne sont enterres que sommairement. Vous m'avez demande qu'est ce que ce que je pense ? Je pense que sur le champ de bataille, sauf quand ils sont forces pour des raisons d'hygiene, les croque-morts des 2 cotes pour diverses raisons, ne faisaient que pour la forme leur devoir d'enterrer les morts ennemis. "

*** / ***

lue 927 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

1 Recherche BOLINI - BOBINI de Auteur anonymé 12 juin 2004 18h21
2 complément à Gianni du 12 Juin de Serge Desbois 13 juin 2004 07h33
3 RECHERCHE BOLINI - BOBINI de Auteur anonymé 21 juin 2004 17h13

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le rendez-vous manqué des colonnes Charton et Lepage

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.02 s  5 requêtes