Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 Le débat sur ce livre
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 


La description du livre

Le rendez-vous manqué des colonnes Charton et Lepage / Serge Desbois

En réponse à
-1De l'armement... de Laurent Boussaton

Armement Viet de Serge Desbois le dimanche 09 mai 2004 à 10h47

L’armement des Viets.
Voici ce que m’a dit mon correspondant, colonel du Vietminh qui était commandant de la compagnie “ de feu ” (compagnie lourde) 64 du bataillon 80 du régiment 36 en 1950, que j’avais interrogé pour mon livre :
-Contrairement à ce que pensaient les Français au moment de la bataille de la RC 4, dit-il, l’armement Viet était resté très disparate et pas toujours récent. Les compagnies de “ charge ” ( compagnies de combat par opposition aux compagnies lourdes) ont eu souvent simultanément, des mitraillettes Thomson, Sten, Tulle (ainsi appelaient-ils la M.A.T.49 – manufacture d’arme de Tulle) puis après 1950, des mitraillettes russes (chargeur camembert ).
-Les fusils mitrailleurs étaient tout aussi disparates :FM 24/29 français au début, Bren (anglais), Brno (Tchèques), browning (US). Il se souvient aussi d’avoir eu le FM 14/18 qui tirait des balles de 8 mm avec des chargeurs en demi-cercle. Il y avait aussi une marque japonaise.
-Dans sa compagnie lourde il possédait : - 2 mitrailleuses 30 M2, 2 mortiers de 82 (et non 81, 82 = calibre des mortiers du camp socialiste) et 2 bazookas de 60mm.
La mitrailleuse de 30 M2 modèle A4 1919 de calibre 7,62 avait été inventée par un ingénieur américain nommé Maxim émigré en Angleterre pendant la guerre de 14/18. Elle pesait 18 kg,500. C’est celle que possédait ce capitaine de compagnie en 1950 lors de la bataille de la RC 4 contre les groupements Charton et Le Page.
Le modèle 19 à refroidissement par air avait remplacé le modèle 1917 à refroidissement par eau qui pesait 45 kg, mais ne pouvait tirer aussi longtemps que son ainé.
cordialement

*** / ***

lue 787 fois et validée par LDG
 
décrypter

 

Vous pouvez répondre ici

Votre prénom et votre nom ou pseudonymeobligatoire !

Titre du message


sélection en gras, italique, souligné, paragraphe, "citation", lien

Adresse d'une image sur Internet Aide
Adresse d'une page Internet
Titre éventuel de cette page
InfoQuestionRéponseInfo. et quest.MerciPas de texteHumourInclassable

Cliquez sur une icône pour envoyer le message

 

Participer à l'ensemble du débat sur Le rendez-vous manqué des colonnes Charton et Lepage

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

contribution.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.01 s  5 requêtes