Pour profiter de
tous les avantages
de ces pages, vous
devez accepter
les cookies



Forum
des livres, revues, sites, DVD, Cd-rom, ... , sur la 2e Guerre Mondiale, de 1870 à 1970
 
 L'accueil
 Le menu
 Le forum
 Les livres
 Ajouter un livre, ...
 Rechercher
 Où trouver les livres ?
 Le Glossaire
 Les points
 Les pages LdG
 L'équipe
 Les objectifs
 La charte
 Droit de réponse
 L'aide
 
 
 

 

A livre ouvert ... - les contributeurs de Livres de Guerre
La description du sujet




Remarque :

Pour que le Glossaire trouve un sigle, il doit être écrit en majuscules

Pour qu'il trouve un mot, il doit ètre orthographié et accentué correctement

§:c (

 

le Glossaire de Francis a trouvé :


Déat (Marcel) - Vichy
-

(1894-1955)
Membre de la SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière), Marcel Déat est élu député de 1926 à 1923 et de 1932 à 1936. Sous l'influence de Henri de Man (socialiste belge, théoricien du "planisme"), il préconise le dirigisme économique de l'Etat. Exclu de la SFIO en 1933, Déat fonde le Parti socialiste de France(*) puis en 1935, l'Union socialiste et républicaine qui participe à la majorité du Front Populaire. Son article "Mourir pour Dantzig?" publié dans "L'Oeuvre" fait de lui le chef des pacifistes de gauche. Le 10 juillet 1940 il vote les pleins pouvoirs à Pétain. En 1941, partisan inconditionnel de la collaboration avec l'occupant allemand, il fonde le RNP (Rassemblement National Populaire). Il collabore également à la fondation de la LVF (Légion des Volontaires Français) contre le bolchevisme. A la Libération, réfugié en Italie, il est condamné à mort par contumace.

(*) ne pas confondre avec le Parti social français créé par le colonel de la Rocque en 1936.


Gaulle (Charles de) - CDG - France libre
-

A hissé le grade de Connétable bien au dessus de celui de Maréchal, fut il de France.
Le site officiel


PCF - Parti Communiste Français

Dans ce texte :

bidouilles d'universitaire de huntziger le dimanche 06 mars 2011 à 22h15

Le rôle lamentable de Flavigny est confirmé par :
- William L. Shirer, "La chute de la IIIe République",
- colonel Goutard, préfacé par de Gaulle : "1940, la guerre des occasion manquées",
- et Jean-François Perette : "Le général Delestraint".

Mais c'est Annie Lacroix-Riz, normalienne PCF, professeur d'histoire émérite des universités françaises, qui remporte la palme de la petite menteuse. Dans ses deux ouvrages parus chez Armand Colin en 2006 et 2008, elle prétend que Huntziger s'est reculé exprès pour laisser entrer les Panzer de Guderian. Elle se fonde pour cela sur un racontar bidouillé par elle-même et rapporté par le "banquier pétainiste" Charles Rist et sur deux articles de Marcel Déat dans L'Oeuvre des 10 et 12 décembre 1940, qui n'existent même pas (j'ai moi-même consulté L'Oeuvre deux fois à la BNF pour le vérifier).

*** / ***

Consulter ou enrichir le Glossaire de Francis

Pour contacter les modérateurs : cliquez !

textexp.php bidouillé par Jacques Ghémard le 8 9 2010  Hébergé par PHP-Net PHP-Net  Temps entre début et fin du script : 0.03 s  3 requêtes